Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Charges de phosphore, d’azote et de matières en suspension à l’embouchure des rivières du Québec – 2009 à 2012

Résumé

Le présent rapport (PDF, 1 Mo) analyse les charges de phosphore (P), d’azote (N) et de matières en suspension (MES) calculées pour la période de 2009 à 2012 à l’embouchure d’une soixantaine de rivières du Québec, où des données sur la qualité de l’eau étaient disponibles.

Les charges estimées à l’embouchure de ces rivières totalisent annuellement environ 3 800 tonnes de phosphore, 63 000 tonnes d’azote et plus de 2 millions de tonnes de MES. À 40 des 59 stations analysées (68 %), la charge de phosphore dépasse la charge tolérable calculée en supposant une concentration égale, chaque jour, au critère de qualité de l’eau de 0,03 mg P/l pour limiter la croissance excessive des algues et des plantes aquatiques dans les rivières. À 25 stations (42 %), la charge d’azote total excède la charge tolérable basée sur la valeur repère de 1 mg N/l qui témoigne d’un degré d’enrichissement élevé en azote total. Enfin, à 40 stations (68 %), la charge de MES dépasse la charge tolérable basée sur la valeur repère de 13 mg/l, concentration sous laquelle la qualité de l’eau est considérée comme satisfaisante.

D’autre part, le bilan des charges de phosphore dans les bassins versants a permis de calculer la contribution par secteur d’activité. Dans l’ensemble des bassins versants, les charges diffuses agricoles et anthropiques autres qu’agricoles représentent 55 % de la charge de phosphore mesurée en rivière, contre 27 % pour les charges naturelles, 17 % pour les rejets municipaux ponctuels et 1 % pour les papetières. Ces résultats illustrent la prépondérance des sources diffuses dans les bassins versants comportant une forte proportion de territoires agricoles. De plus, dans plusieurs bassins versants, les rejets de phosphore provenant des municipalités et des papetières sont élevés et peuvent avoir des répercussions sur la qualité de l’eau ou les usages.

Les résultats obtenus montrent l’importance de poursuivre les efforts d’assainissement dans les secteurs agricole, municipal et industriel en vue d’améliorer davantage la qualité de l’eau des rivières du Québec et des plans d’eau dans lesquels elles se déversent.

Rapport (PDF, 1 Mo) 
PATOINE, Michel (2017). Charges de phosphore, d’azote et de matières en suspension à l’embouchure des rivières du Québec – 2009 à 2012, Québec, Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Direction générale du suivi de l’état de l’environnement, ISBN 978-2-550-77490-7 (PDF), 25 pages et 11 annexes.

Retour à la page Phosphore


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017