Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Les métaux dans les rivières du sud-ouest du Québec (2008 - 2011)

 

La présence des métaux traces dans les rivières du Québec préoccupe le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. De 2008 à 2011, les concentrations de 21 métaux (Al, Ag, As, B, Ba, Be, Cd, Cr, Co, Cu, Fe, Mn, Mo, Ni, Pb, Sb, Se, Sr, U, V, Zn) ont été mesurées mensuellement pendant au moins une saison entre les mois de mai et d’octobre à l’embouchure de 41 rivières tributaires du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Outaouais. Les formes extractible (c’est-à-dire totale) et dissoute des métaux ont été analysées. Les concentrations des ions majeurs (Ca, K, Mg, Na, Cl) et certains paramètres complémentaires (carbone organique dissous, conductivité, pH, matières en suspension et dureté calculée) ont aussi fait l’objet d’un suivi.

Les analyses statistiques effectuées ont permis de dresser un portrait récent de la présence des métaux dans les rivières du sud-ouest du Québec. Le présent rapport donne de l’information sur la distribution statistique des concentrations des métaux extractibles et dissous ainsi que sur la distribution statistique des principaux paramètres complémentaires. De plus, de l’information sur la forme dominante de chacun des métaux a été précisée à partir des ratios entre les concentrations dissoutes et extractibles.

Au total, 336 échantillons d’eau ont été prélevés durant la période d’étude et 6 100 analyses de métaux ont été réalisées pour comparer les concentrations dissoutes aux critères de qualité pour la protection de la vie aquatique (effet chronique). Seulement deux dépassements de faible amplitude ont été observés pour le fer, soit à l’embouchure des rivières Gentilly et Champlain.

Une analyse de classification (cluster analysis) effectuée à partir des concentrations médianes de la forme extractible des sept métaux les plus communs (As, Cd, Cr, Cu, Ni, Pb et Zn) a permis de répartir les 41 stations en 5 groupes distincts. Les stations du groupe 1 se concentrent dans la région de Québec alors que celles du groupe 5 se situent majoritairement dans la région de l’Outaouais où elles drainent un territoire appartenant à la province naturelle des Laurentides méridionales. Les stations des groupes 3 et 4 se retrouvent respectivement à l’ouest et à l’est de Trois-Rivières et drainent un territoire qui appartient en partie aux basses-terres du Saint-Laurent, aux Appalaches ou aux Laurentides méridionales. Quant aux stations du groupe 2, elles se retrouvent à l’embouchure de petits bassins versants agricoles drainant essentiellement les basses-terres du Saint-Laurent. Des analyses par comparaisons multiples effectuées à l’aide des concentrations médianes des sept métaux ont permis de caractériser les cinq groupes. Le même type d’analyse a été effectué avec les ratios médians des formes dissoute et extractible.

De façon générale, les concentrations des métaux n’étaient pas préoccupantes à l’embouchure des 41 rivières étudiées durant la période 2008-2011. Les concentrations des métaux dans les cours d’eau qui s’écoulent sur les roches cristallines des Laurentides méridionales étaient plus faibles comparativement à celles des cours d’eau qui s’écoulent sur les dépôts sédimentaires des basses-terres du Saint-Laurent. Ainsi, les résultats obtenus font ressortir l’influence de la géologie et de la pédologie sur les concentrations des métaux à l’embouchure des principaux bassins versants tributaires du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Outaouais. L’impact des activités humaines sur les concentrations des métaux semble plutôt faible et est surtout perceptible aux stations qui drainent des bassins versants à vocation agricole. La présence de métaux à l’embouchure des cours d’eau étudiés résulterait donc principalement de la vulnérabilité des bassins versants aux processus d’altération de la roche mère et d’érosion des sols.

Rapport
( format PDF, 1,2 Mo)

 

Référence bibliographique : DUCHEMIN, Marc et Serge HÉBERT, 2014. Les métaux dans les rivières du sud-ouest du Québec (2008 2011), Québec, ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Direction du suivi de l’état de l’environnement, ISBN 978-2-550-71296-1 (PDF), 24 pages, 17 annexes.

Retour - Rivières et lacs

 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017