Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Gestion des eaux pluviales

Technologies commerciales de traitement des eaux pluviales

Cette page regroupe de l’information concernant à l’utilisation et la performance de technologies commerciales pour le contrôle qualitatif des eaux pluviales.

L’ingénieur demeure responsable et doit répondre du choix des produits commerciaux qu’il recommande à son client, notamment à l’égard de leur performance à long terme.


Fiches d’information générale concernant l’ensemble des technologies commerciales ou un groupe de technologies commerciales

Nom
Dernière mise à jour
Critères d’autorisation pour l’utilisation de produits commerciaux de traitement des eaux pluviales de type « séparateurs hydrodynamiques » (PDF, 139 ko) Décembre 2016
Critères d’autorisation pour l’utilisation de produits commerciaux de traitement des eaux pluviales autres que ceux du type « séparateurs hydrodynamiques » (PDF, 192 ko) Décembre 2016
Éléments considérés lors de l’évaluation de performance des technologies commerciales de type « séparateurs hydrodynamiques » effectuée par le Ministère (PDF, 208 ko) Décembre 2016
Mise en place de produits commerciaux (PDF, 292 ko)
Octobre 2016
Recommandations d’entretien des technologies commerciales (PDF, 53 ko)
Septembre 2013

Retour en haut

Séparateurs hydrodynamiques dont les essais de performance sont terminés et pour lesquels une demande de vérification a été soumise au Programme de vérification des technologies environnementales du Canada (programme VTE du Canada)

Fabricant Produit Conditions d’utilisation Licence de vérification délivrée
Béton Brunet (NEXT Stormwater Solutions) SDD3 Oil Grit Separator Fiche d'information Oui
Contech CDS Hydrodynamic Separator® Fiche d’information Oui
Hydro International Downstream Defender® Fiche d'information Oui

Retour en haut

 

Protocoles d’essais reconnus

Nom Origine
Standard Test Method for Surface Infiltration Rate of Permeable Unit Pavement Systems ASTM C1781/C1781M -14a
Standard Test Method for Infiltration Rate of In Place Pervious Concrete ASTM C1701/C1701M -09
Technology Assessment Protocol – Ecology (TAPE) Department of Ecology de l’état de Washington
Technology Acceptance and Reciprocity Partnership (TARP) Tier II (incluant ou non les amendements 2006 et 2009 du NJDEP);
NOTE: Ce protocole est reconnu jusqu’au 31 décembre 2017.
New Jersey Department of Environmental Protection
Procédure d’essais de laboratoire pour les séparateurs d’huiles et de sédiments - Version 3.0 (septembre 2013 - anglais)
Voir aussi :
Bulletin – CETV 2016-09-0001
Bulletin – CETV 2016-11-0001
Programme de vérification des technologies environnementales du Canada

Commentaires importants à considérer avant la réalisation des essais de performance sur un séparateur hydrodynamique

  • Tel que mentionné aux sections 3.3.1 et 8.0 ainsi qu’à l’annexe C, , le rapport d’essais de performance doit contenir une évaluation de la perte de charge du produit commercial testé.
  • Ce protocole spécifie aux sections 3.3.1 et 4.3.1 un débit maximal de traitement de 1 400 et de 2 600 L/min/m² pour les essais d’enlèvement des matières en suspension (MES) et les essais de remise en suspension respectivement.
    Cependant, conformément à la fiche d’information Éléments considérés lors de l’évaluation de performance des technologies commerciales de type « séparateurs hydrodynamiques » (PDF, 208 ko) effectuée par le Ministère, le débit maximal testé lors des essais d’enlèvement des MES doit correspondre à 125 % du débit maximal de traitement autorisé.
    De plus, le débit maximal testé lors des essais de remise en suspension doit être de 125 % du débit maximal de traitement autorisé. Pour une installation en série
    (on-line), il faut qu’un essai à 200 % du débit de traitement maximal autorisé soit effectué en supplément.
    Il est donc possible que des essais additionnels testant des débits supérieurs à ceux prévus au protocole soient nécessaires. Il est de la responsabilité du fabricant de s’en assurer.
  • Ce protocole précise aux sections 4.0 et 4.3.2. que les concentrations en MES mesurées à l’effluent doivent être rapportées en classe de taille de particules lors des essais de remise en suspension.
    Afin de permettre l’ajustement des mesures de concentration à l’effluent avec les mesures de concentrations de l’affluent (c.-à-d. avec les concentrations de fond ou background), les concentrations en MES mesurées à l’affluent doivent aussi être rapportées en classe de taille de particules. Ainsi, il sera possible d’établir la concentration à l’effluent pour chacune des classes de taille de particules
    (concentration à l’effluent = concentration mesurée à l’effluent – concentration de fond).
  • Tel qu'il est mentionné dans la fiche d’information Éléments considérés lors de l’évaluation de performance des technologies commerciales de type « séparateurs hydrodynamiques » effectuée par le Ministère (PDF, 208 ko), le niveau de préchargement en sédiments utilisé lors des essais de performance et de remise en suspension établira la distance minimale à conserver entre la surface de l’eau et le niveau des sédiments accumulés lors de l’opération d’un produit commercial (i. e. la hauteur minimale du surnageant à respecter). Les activités d’entretien devront donc être planifiées de telle façon que la hauteur minimale du surnageant soit toujours respectée. On appliquera cette hauteur minimale aux modèles différents du modèle testé en utilisant la règle de mise à l’échelle décrite à la section 6.0 du protocole. La notion de « niveau de préchargement correspondant à 50 % du niveau maximal d’entretien prévu par le fabricant » mentionnée aux sections 3.0, 3.2, 4.0, 4.2 et 5.2 du protocole ne s’applique donc pas pour établir le seuil d’entretien.
  • Aux fins d’évaluation de la performance, le Ministère considère que la taille de la plus petite particule pouvant être interceptée par un séparateur hydrodynamique au passage d’un débit donné correspond au D5 de la courbe granulométrique des particules retrouvées dans la cuve à la suite des essais d’enlèvement des MES.
  • La section 7 du protocole précise que les laboratoires effectuant les analyses des échantillons doivent être accrédités ISO 17025 ou l’équivalent. Bien qu’ils ne soient pas officiellement certifiés ISO 17025, les laboratoires accrédités par le Centre d'expertise en analyse environnementale du Québec (CEAEQ) sont conformes au protocole ISO 17025. Il est aussi à noter que le programme VTE du Canada s’engage à accepter l’accréditation des laboratoires d’essais par le CEAEQ comme équivalence de la norme ISO 17025 (voir la page 15 de ce document).

Pour tout commentaire ou question sur les renseignements publiés dans la section « Eaux pluviales », veuillez écrire à EauxPluviales@mddelcc.gouv.qc.ca. Pour toute question spécifique à un projet, veuillez communiquer avec votre direction régionale du Ministère.

Gestion des eaux pluviales


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017