Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Nord-du-Québec et Abitibi-Témiscamingue
Le statut de huit aires protégées prolongé

Québec, le 31 juillet 2008 – La ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, annonce la prolongation du statut provisoire de huit aires protégées projetées situées sur les territoires du Nord-du-Québec et de l’Abitibi-Témiscamingue. « La protection de ces aires protégées pour une période de quatre années supplémentaires permettra de compléter les démarches menant à l’octroi d’un statut définitif de protection », a mentionné la ministre.

Rappelons que le 14 juillet 2004, sept réserves de biodiversité projetées et une réserve aquatique projetée ont été mises en réserve pour une durée de quatre ans. Il s’agit des territoires suivants :

  • de la réserve aquatique projetée de la haute Harricana, régions Abitibi-Témiscamingue, Nord-du-Québec;
  • de la forêt Piché-Lemoine, région Abitibi-Témiscamingue;
  • du lac Opasatica, région Abitibi-Témiscamingue;
  • du lac des Quinze, région Abitibi-Témiscamingue;
  • du lac Taibi, Nord-du-Québec;
  • des marais du lac Parent, région Abitibi-Témiscamingue;
  • du réservoir Decelles, région Abitibi-Témiscamingue;
  • de Waskaganish, Nord-du-Québec.

Le processus de consultation au regard de l’élaboration des plans de conservation se poursuit avec différents intervenants régionaux. La prolongation du statut protégé pour ces aires protégées permet d’assurer la protection la biodiversité et permettra au cours de quatre prochaines années de terminer le processus de consultation publique pour l’ensemble de ces territoires. Quatre d’entre eux ont déjà franchi le processus de consultation publique après du Bureau d’audience publique sur l’environnement et trois autres ont été soumis au processus d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement et le milieu social de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois.

Ces huit aires protégées projetées couvrent au total 2 487 km2, soit près de 0,15 % de la superficie du Québec. Il est important de conserver cette superficie pour atteindre l’objectif de 8 % de protection du territoire québécois.



- 30 –

SOURCE :

Philippe Cannon
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017