Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Approche concertée des acteurs agricoles et environnementaux
Ensemble, préservons la qualité de l'eau

Québec, le 9 octobre 2008. – La ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, ministre responsable des régions de Chaudière-Appalaches et du Centre-du-Québec et député de Frontenac, M. Laurent Lessard, et le président de l’Union des producteurs agricoles, M. Christian Lacasse, ont fait état des initiatives mises en œuvre dans le milieu agricole pour protéger les cours d’eau, au cours d’une visite des aménagements des berges de la rivière Boyer Sud, dans la région de la Chaudière-Appalaches.

Grâce à l’adoption de l’« approche par bassin versant », 31 projets de gestion intégrée de l’eau sont actuellement en cours de réalisation dans la plupart des régions du Québec. Pas moins de 2 200 agriculteurs et agricultrices y participent activement en collaboration avec les différents acteurs du milieu.

Le projet de la rivière Boyer Sud est l’un de ces projets; il est appuyé depuis 2005 par la Fondation de la faune du Québec et l’Union des producteurs agricoles, avec le soutien financier de nombreux partenaires gouvernementaux et privés. Coordonné par le Groupe d’intervention pour la restauration de la Boyer, avec la participation des clubs-conseils en agroenvironnement de la région, le projet regroupe une centaine de producteurs agricoles et de nombreux partenaires, tous mobilisés dans la poursuite d’un objectif commun : améliorer la qualité de l’eau et protéger la biodiversité de leur sous-bassin.

« L’activité d’aujourd’hui traduit parfaitement la volonté gouvernementale de protéger et de mettre en valeur cette ressource inestimable qu’est l’eau, et je sais aussi que les agriculteurs ont à cœur la santé des cours d’eau. C'est pourquoi nous travaillons de concert avec eux pour préserver la qualité de l’eau et ainsi prévenir les problèmes environnementaux tels que la présence des algues bleu-vert », a mentionné la ministre Beauchamp.

Le ministre Lessard s’est dit fier d’être partenaire de ce projet qui contribue à la conservation de l’eau. « L’approche de la gestion intégrée de l’eau à l’échelle du bassin versant est celle à privilégier pour favoriser la mise en œuvre de solutions efficaces et durables dans le secteur agricole et sur le plan environnemental. Grâce à cette approche mobilisatrice et compte tenu des résultats obtenus jusqu’à présent, j’ai la certitude que nous sommes sur la bonne voie. L’initiative des agriculteurs et des agricultrices qui, depuis plusieurs années déjà, contribuent à la restauration des usages de nos cours d’eau mérite d’être couronnée de succès », a indiqué M. Lessard.


Pour le président de l’Union des producteurs agricoles, M. Christian Lacasse, la popularité des projets par bassin versant parmi les producteurs agricoles s’explique par la recherche et l’application de solutions concrètes, bien adaptées aux réalités agricoles : « La mobilisation autour d’un objectif commun permet aux agriculteurs et aux agricultrices de pousser à la roue et de réaliser sur leurs terres des travaux qui ont une incidence positive sur les cours d’eau, tout en créant une nouvelle synergie avec les acteurs du milieu. L’eau est non plus l’affaire d’un individu, mais bien un enjeu collectif, et tous travaillent désormais ensemble à en préserver la qualité. Il s’agit d’une formule gagnante et porteuse d’avenir. »

Rappelons que l’ensemble des efforts des producteurs agricoles se traduit par une croissance importante du nombre d’interventions en faveur d’une meilleure maîtrise de la pollution diffuse touchant les cours d’eau en milieu agricole.

Le gouvernement du Québec soutient les initiatives des producteurs en vue d’améliorer la qualité de l’eau. À cet égard, le volet agricole du Plan d’intervention gouvernemental sur les algues bleu-vert 2007-2017 comporte une enveloppe financière de 145 millions de dollars.


- 30 -

SOURCES :

Jack Roy
Attaché de presse
Cabinet du ministre de l'Agriculture,
des Pêcheries et de l'Alimentation
Tél. : 418 380-2525

Denise Audet
Conseillère aux communications
Union des producteurs agricoles
Tél. : 450 679-0540, poste 8835
Philippe Cannon
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs
Tél.: 418 521-3911

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017