Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Investissements majeurs pour la gestion de l’eau au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Laterrière, le 8 mai 2009. – La ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, a annoncé aujourd’hui, en compagnie du ministre délégué aux Ressources naturelles et à la Faune et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la région de la Côte-Nord, M. Serge Simard, un investissement massif de quelque 33 M$ dans le réseau hydrique du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Acquisition de connaissances sur les eaux souterraines

La ministre a tout d’abord annoncé l’octroi d’une aide financière de 1 839 230 $ à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC). Cette aide servira à la réalisation d’un projet de recherche ayant pour but d’établir le portrait de la ressource en eau souterraine d’une partie des bassins versants des rivières Saguenay, Péribonka, Mistassini, Ashuapmushuan et du lac Saint-Jean. Cela représente un territoire d’une superficie de 13 210 km2. Ce projet a été sélectionné dans le cadre du Programme d’acquisition de connaissances sur les eaux souterraines, volet majeur du Bureau des connaissances sur l’eau dont la création a été annoncée en septembre dernier.

Rappelons que l’objectif du Programme est d’acquérir des connaissances sur les eaux souterraines des territoires municipalisés du Québec méridional afin de planifier un développement optimal du territoire, c’est-à-dire un développement qui ne compromettra pas l’approvisionnement en eau nécessaire aux diverses activités humaines et à l’intégrité des écosystèmes. Quant au Bureau des connaissances sur l’eau, ses mandats s’inscrivent dans la foulée du projet de loi 27, Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et visant à renforcer leur protection. Ce projet de loi confirme que l’eau de surface et l’eau souterraine font partie du patrimoine commun de la nation québécoise et que l’État, en tant que gardien de la ressource, se doit d’être investi des pouvoirs nécessaires à sa protection et à sa gestion.

Accélération des travaux de modernisation des barrages

La ministre a profité de sa présence à Laterrière pour annoncer une accélération des investissements pour la modernisation de barrages publics au Saguenay–Lac-Saint-Jean. Cet investissement de plus de 31 M$ sur six ans créera plus de 210 emplois dans la région.

« Une partie importante de ce montant, soit 10 M$, permettra d’amorcer dès cette année la réfection du barrage Portage-des-Roches, à Laterrière. Les travaux consistent à moderniser certains appareils d’évacuation, à remettre en service des évacuateurs de crue inopérants et à rehausser la crête du barrage afin de faire face aux évènements climatiques extrêmes et de continuer à bien jouer son rôle de protection de la population contre les inondations », a mentionné le ministre Simard.

Les travaux annoncés sur d’autres ouvrages sur le pourtour du lac Kénogami seront également devancés. Les investissements prévus en ingénierie et en travaux en 2009-2010 et en 2010-2011 se feront aux digues de Moncouche, Creek Outlet, Ouiqui, Cascouia, Pibrac-Est et Pibrac-Ouest. De plus, quatre autres barrages publics du Saguenay–Lac-Saint-Jean seront reconstruits ou consolidés au cours des deux prochaines années. Il s’agit des barrages du Bois-Joli et Demaux (Réserve faunique des Laurentides), de la Petite-Chute (Sainte-Hedwidge) et du Grand Jourdain (zec de la Rivière-aux-Rats). Pour les années suivantes, soit de 2011 à 2015, l’évaluation des autres barrages de la région permettra d’identifier ceux qui pourront bénéficier de l’accélération des investissements dans la modernisation des barrages de la région annoncée aujourd’hui.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre de l’annonce faite par la ministre Beauchamp le 24 mars dernier. En effet, le gouvernement accélère la cadence de ses investissements et consacrera 204 M$ pour rénover ou reconstruire quelque 150 barrages publics au cours des six prochaines années, ce qui créera près de 1 400 emplois au Québec.

Organismes de bassin versant

Par ailleurs, la ministre a tenu à rappeler qu’à la suite de l’annonce du redécoupage du Québec méridional en mars dernier, toute la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean sera prise en charge dans les processus de protection, de connaissance et de gouvernance de l’eau. En effet, au Saguenay, le Comité du bassin versant de la rivière à Mars et le Comité de bassin versant de la rivière du Moulin ont été regroupés afin de former une nouvelle zone d’une superficie de 15 253 km2,et ce, avec l’aide des autres partenaires du milieu. De plus, une nouvelle zone de 71 693 km2 sera créée dans la région du Lac-Saint-Jean. Ce mandat a été donné à deux organismes existants, le Comité de gestion du bassin versant de la rivière Ouiätchouan et le Comité de bassin versant de la rivière Ticouapé. Rappelons que le financement accordé à l’ensemble des organismes de bassin versant (OBV) a plus que doublé, s’élevant désormais à plus de 5,2 millions de dollars par année, et ce, toujours dans le but de mieux protéger la ressource eau.

« En investissant dans le réseau hydrique, non seulement contribuons-nous à mettre en valeur nos richesses collectives, à soutenir l’économie et à maintenir la qualité de vie des Québécoises et des Québécois, mais nous léguons aussi aux générations futures des fondations pour réussir », a fait valoir la ministre Beauchamp.

- 30 -

SOURCES :

Dave Leclerc
Attaché de presse
Cabinet de la ministre
du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911
Jolyane Pronovost
Attachée de presse
Cabinet du ministre délégué aux
Ressources naturelles et à la Faune
Tél. : 418 643-7295

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017