Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Symposium scientifique international - Québec invite des experts à discuter des enjeux de conservation sur le territoire du Plan Nord

Montréal, le 27 avril 2012 – Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de Parcs, M. Pierre Arcand, participe aujourd’hui à la clôture du symposium Planifier la conservation des grands écosystèmes nordiques québécois : le défi de la décennie, qui se tient au Jardin botanique et au Centre de la biodiversité de l’Université de Montréal.

Cette rencontre internationale est organisée conjointement avec les organismes Pew Charitable Trusts, l’Initiative boréale canadienne et la Fondation Prince Albert II de Monaco. Plusieurs experts et scientifiques internationaux et québécois participent à ce symposium dans le but de mettre en commun leur compréhension des grands enjeux liés à l’engagement du Québec de protéger 50 % du territoire du Plan Nord.

« Nous avons fait appel à la communauté scientifique internationale et québécoise afin d’enrichir notre réflexion entourant la démarche de planification écologique et de conservation de la biodiversité. Nous allons consacrer près de 600 000 km2 de vastes espaces naturels à la protection de l'environnement, à la sauvegarde de la biodiversité et à des fins autres qu'industrielles. Nous voulons le faire en adoptant des méthodes de conservation qui sont à l’avant-garde de ce qui se fait présentement. Nous souhaitons faire preuve de leadership et aller au-delà des formules usuelles », a déclaré le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, M. Pierre Arcand.

Pour sa part, le ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable du Plan Nord, M. Clément Gignac, a souligné que : « Développer le territoire nordique québécois, c’est aussi le protéger. Le Québec souhaite ainsi établir un équilibre entre les types de développement et les formes de conservation dans une perspective de développement durable. Cette vaste étendue représente un patrimoine naturel que nous devons préserver. Il est donc essentiel de pouvoir compter sur la communauté scientifique pour appuyer notre développement du Nord québécois et la protection de 50 % du territoire ».

Soulignons que ce symposium vise à permettre aux participants d’échanger sur une série de propositions adaptées au contexte québécois afin d’alimenter la réflexion du gouvernement menant vers la réalisation de son engagement de protection de 50 % du territoire du Plan Nord, soit près de 600 000 km2. Ces discussions devaient aussi permettre de déterminer les conditions qui favoriseront la mise en œuvre de la planification écologique et de la conservation de la biodiversité sur de très grands territoires nordiques, notamment.

Pour plus d’information sur ce symposium : www.scienceqc.ca/

Atlas de la biodiversité du Québec nordique

Par ailleurs, le ministre Arcand a profité de l’occasion pour dévoiler les résultats préliminaires du projet d’Atlas de la biodiversité du Québec nordique qui a pour but d’étudier la biodiversité de ce territoire et de tenir compte des défis que posent les changements climatiques.

Mis sur pied grâce à la participation financière de la Fondation Prince Albert II de Monaco et en collaboration avec le Consortium Ouranos, ce projet d’Atlas a permis d’amorcer la caractérisation écologique de la biodiversité du nord québécois. Ces travaux de recherche se poursuivront afin de consolider les connaissances sur la biodiversité, dans la continuité des échanges déjà établis entres différents ministères et universités, et d’intégrer des éléments du savoir traditionnel autochtone.

Pour en savoir davantage sur ce projet d’atlas, consultez le site du MDDEP à l’adresse : www.mddep.gouv.qc.ca/biodiversite/atlas/index.htm

Plan Nord

Rappelons que le Plan Nord, présenté le 9 mai 2011, est l’un des plus grands projets de développement durable de l’histoire du Québec. Sa mise en œuvre se fera sur 25 ans et entraînera, durant cette période, des investissements de plus de 80 milliards de dollars. Le Plan Nord intègre le développement énergétique, minier, forestier, bioalimentaire, touristique et du transport, la mise en valeur de la faune ainsi que la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité. Il favorisera le développement au bénéfice des communautés concernées et du Québec tout entier, et ce, dans le respect des cultures et des identités.

www.plannord.gouv.qc.ca

- 30 -

SOURCES :

Sarah Shirley
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911
Jolyane Pronovost
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Ressources naturelles
et de la Faune
Tél. : 418 643-7295

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017