Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Entreposage illégal de BPC à Pointe-Claire - Le ministre Blanchet autorise Reliance à poursuivre les travaux de sécurisation et de gestion des BPC sous étroite surveillance

Québec, le 4 septembre 2013 – Le ministre du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs, M. Yves-François Blanchet, annonce que le plan préliminaire déposé par l’entreprise Les Équipements de puissance Reliance Ltée (Reliance) est jugé acceptable au regard de l’ordonnance qui a été signifiée le 29 août dernier. L’entreprise pourra ainsi aller de l’avant avec ce plan préliminaire qui vise à sécuriser le site et à le libérer de tous les BPC entreposés. Malgré ce qui précède, le Ministère demeure toutefois prêt à intervenir au premier écart constaté.

Rappelons que l’ordonnance du 29 août impose certains délais d’action à Reliance. D’ici le 13 septembre, l’entreprise devra ainsi s’être conformée aux normes minimales d’entreposage, qui incluent notamment la mise en place d’une aire d’entreposage conforme au Règlement sur les matières dangereuses, l’identification des matières dangereuses, l’aménagement du bâtiment de manière à contenir les fuites ou les déversements et la conservation de matières absorbantes en tout temps. Par ailleurs, Reliance a jusqu’au 28 septembre pour installer un système de détection d’incendie et d’intrusion et pour avoir vidangé tous les équipements contenant des BPC ou contaminés par des BPC. Le Ministère s’attend également à recevoir à cette date un plan d’action global détaillé, incluant notamment les étapes de caractérisation et d’élimination des matières ou des équipements contenant des BPC ou contaminés par des BPC.

Le plan d’action déposé aujourd’hui démontre l’intention de l’entreprise de respecter ces délais, mais le Ministère continuera à assurer une présence sur les lieux afin de garantir le respect intégral de ces dispositions. Au moindre manquement, le Ministère exécutera les travaux pour lesquels l’entreprise est en défaut en lieu et place et aux frais de celle-ci. « Le Ministère ne renonce à aucune action possible, mais le plan d’action préliminaire déposé correspond de manière générale à nos attentes. La vitesse d’exécution est de nature à rassurer les gens, la sécurisation du site est en cours et Reliance paiera directement ses fournisseurs. Pour le moment, c’est le meilleur des scénarios. Notre vigilance demeurera toutefois soutenue », a déclaré le ministre Blanchet.

Par ailleurs, les enquêteurs du Ministère ont procédé hier à une perquisition dans les bureaux de Reliance afin de récupérer tous les documents nécessaires à l’enquête présentement en cours. « Quelle que soit la bonne volonté que manifeste l’entreprise Reliance depuis que nous l’avons contrainte à prendre ses responsabilités, je ne vois aucune raison de croire que l’entreprise ne cherche pas à dissimuler ou à détruire des éléments de preuve. Il aura fallu quelques jours, mais nous avons entrepris la démarche dès la nuit de mercredi à jeudi derniers afin que soit délivré un mandat en vue de récupérer tous les documents potentiellement utiles », a affirmé le ministre.

– 30 –

SOURCE :

Catherine Salvail
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune
et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement, de la Faune
et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017