Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Abitibi-Témiscamingue - Caribou forestier de Val-d’Or : un projet visant la protection des nouveaux-nés

Rouyn-Noranda, le 20 mars 2013 – Le ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs réalisera au début d’avril une opération de capture et de garde en captivité de caribous forestiers dans le secteur de Val-d’Or. Il s’agit de capturer des femelles gestantes afin de protéger les faons au cours de leurs premières semaines de vie, période pendant laquelle ils sont le plus vulnérables face aux prédateurs.

La situation de la population de caribous de Val-d’Or est très précaire. Les inventaires des dernières années indiquent un taux de mortalité élevé chez les faons, dont la survie est cruciale pour le maintien et l’augmentation de cette harde. Les nouveaux-nés qui verront le jour vers la fin de mai seront maintenus dans un enclos avec leur mère et surveillés jusqu’à la fin de juin, avant d’être relâchés dans leur habitat naturel. Ce projet pilote sera supervisé par des biologistes et des vétérinaires spécialisés dans la gestion des grands mammifères. De tels travaux ont déjà été menés avec succès, notamment au Yukon. L’expertise développée ailleurs sera mise à profit par la participation active d’une vétérinaire du Yukon.

Si l’opération menée cette année s’avère un succès, celle-ci pourrait être répétée au cours des années à venir. La garde en captivité des faons est une intervention particulière mais elle demeure pertinente, car avec une population aussi faible, cette harde est menacée de disparaître à moyen terme si aucune action n’est entreprise.

Rappelons que la harde de caribous de Val-d’Or constitue le vestige d’une population qui, jusqu’au début du vingtième siècle, occupait une grande portion de la région de l’Abitibi-Témiscaminque. Elle fait l’objet de suivis depuis plus de 40 ans, principalement par des inventaires aériens et par la localisation d’individus munis d’émetteurs radio. Alors qu’on évaluait la taille de cette population à une cinquantaine de caribous jusqu’à la fin des années 1990, ce nombre aurait chuté de moitié au milieu des années 2000, si bien que la population stagne depuis à une vingtaine d’individus.

Un comité de rétablissement régional a été mis sur pied afin de convenir des actions prioritaires qui permettraient d’assurer la sauvegarde de ces caribous. Un plan de rétablissement prévoit plusieurs actions, dont la majorité ont déjà été réalisées ou sont en cours de réalisation : sensibilisation des utilisateurs de la forêt, contrôle des prédateurs potentiels, protection du territoire, modalités particulières de coupe forestière et restauration de l’habitat. 

Ce comité dirigé par le Ministère regroupe une dizaine de partenaires, dont plusieurs collaborent depuis de nombreuses années à la conservation du caribou de Val-d’Or : l’Association des riverains du lac Sabourin, l’Association de chasse et pêche de Val-d’Or, la Fédération des chasseurs et pêcheurs de l’Abitibi-Témiscamingue, Eacom, le ministère des Ressources naturelles, la Ville de Val-d’Or, la MRC de la Vallée-de-l’Or, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et la Conférence régionale des élus de l’Abitibi-Témiscamingue.

Il importe, finalement, de souligner la contribution financière au projet de Mines Agnico Eagle, de Mines Richmont, de la Conférence régionale des élus de l’Abitibi-Témiscamingue et de la Fondation de la faune du Québec.

- 30 -

SOURCE :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement, de la Faune et des Parcs
418 521-3991

INFORMATION :

Claire Firlotte
Direction régionale de l'Abitibi-Témiscamingue
Secteur de la faune
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement, de la Faune et des Parcs
Tél. : 819 763-3388, poste 263

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017