Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Programme de coopération climatique internationale : 283 000 $ pour un projet de l’organisme Développement et Paix dans la capitale de Madagascar
 

Montréal, le 28 août 2017. – L’organisme montréalais Développement et Paix recevra une aide financière gouvernementale de 283 000 $, issue du Fonds vert, pour un projet de coopération internationale visant à renforcer la résilience de la population d’Antananarivo, capitale de Madagascar, aux impacts des changements climatiques.
 
Le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, a fait cette annonce au nom du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel. Mentionnons que le projet de Développement et Paix fait partie des 14 projets internationaux sélectionnés à l’issue de l’appel à projets qui s’est terminé le 31 janvier 2017 et pour lequel une enveloppe globale de près de 10 millions de dollars a été accordée.
 
Axé sur l’éducation, la formation et le renforcement des capacités, le projet sera réalisé en étroite collaboration avec des organisations malgaches de manière à assurer un transfert d’expertise et une réelle prise en charge locale de la lutte contre les changements climatiques, au-delà de la durée du projet. L’aide financière accordée permettra spécifiquement :
 
  • D’organiser des activités de formation afin de renforcer les compétences et les capacités de gouvernance des autorités locales et des autres acteurs de développement impliqués sur la scène locale en ce qui concerne l’adaptation aux impacts des changements climatiques dans la zone concernée qui est constamment soumise aux inondations, ainsi qu’à l’insalubrité;
  • De mettre sur pied des ateliers de sensibilisation et d’éducation civique  de manière à ce que la population développe et adopte des pratiques qui augmenteront leur résilience. Les interventions concerneront principalement la détermination des pratiques néfastes et de rechange, de même que la démonstration active de bonnes pratiques éprouvées localement, notamment dans les secteurs de la gestion des matières résiduelles et de l’agriculture.
 
Citations :
« Le Québec répond à l’appel des Nations Unies en faveur de la hausse du financement international des actions climatiques dans les pays en développement. La lutte contre les changements climatiques demande un engagement réel de la part des États fédérés qui possèdent l’expertise et la capacité de soutenir les pays les moins favorisés. Ce transfert de connaissances permet non seulement de lutter contre les changements climatiques, mais de stimuler l’économie. C’est pourquoi nous sommes fiers de soutenir le projet de Développement et Paix qui met sa créativité et son expertise au service d’un monde plus sobre en carbone et plus résilient aux changements climatiques. »
 
David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
 
« Cette somme accordée par le gouvernement permettra à la population d’Antananarivo de s’adapter aux  effets inévitables des changements climatiques et d’améliorer ses conditions de vie. Basé à Montréal, l’organisme met en évidence le leadership de la métropole et du Québec en matière de coopération internationale. »
 
Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal
 
« Grâce à ce financement, la population de Madagascar, notamment celle des banlieues pauvres d’Antananarivo, va pouvoir réaliser ce projet qui améliora ses conditions de vie et contribuera à contrer les effets dévastateurs des changements climatiques. Basé sur la valorisation du savoir-faire local et la promotion de solutions culturellement appropriées, y compris sur le plan de l’expertise technique et scientifique, ce projet démontre également que les populations locales doivent être et, dans les faits, sont les principales protagonistes de la prise en charge de leur situation. Nous sommes heureux de pouvoir y collaborer avec le gouvernement du Québec, que nous tenons à remercier très sincèrement et avec lequel nous désirons continuer à travailler longtemps encore. »
 
Gilio Brunelli, directeur du programme international de l’organisation catholique canadienne pour le Développement et la Paix Canada
 
Faits saillants :
 
  • Doté d’une enveloppe de 18 millions de dollars sur cinq ans, le Programme de coopération climatique internationale appuie des projets d’organisations québécoises du secteur privé, des milieux de la solidarité internationale et de la recherche visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et l’adaptation aux impacts des changements climatiques dans les pays francophones les plus vulnérables à ces impacts.
  • L’aide financière accordée au projet est issue du Fonds vert et s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, dont l’une des mesures vise à faire rayonner le Québec sur la scène internationale.
  • Fondé en 1967, Développement et Paix est une organisation non gouvernementale de développement international dont la mission est de promouvoir le développement durable en élaborant des programmes de solidarité dans le Sud et en mettant en œuvre des programmes de sensibilisation au Canada. Depuis sa création, Développement et Paix a soutenu 15 200 initiatives locales dans des domaines comme l’agriculture, l’éducation, l’action communautaire, la consolidation de la paix et la défense des droits humains dans 70 pays.
                                                                                                                       
Liens connexes :
Pour en apprendre davantage sur le Programme de coopération climatique internationale : http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/programmes/coop-climatique-internationale/index.htm
 
Site Web de Développement et Paix : https://www.devp.org/fr
 
- 30 -

SOURCES :

Emilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911
 
Marie-Ève Pelletier
Directrice des communications et
attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal
Tél. : 418 643-2112
 
Sylvie Lamiot-Milliner
Directrice des communications et
du développement philanthropique
Développement et Paix
Tél. : 514 257-8711, poste 361
slamiotmilliner@devp.org
 

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et de la Lutte contre
les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017