Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

Programme de coopération climatique internationale : près de 637 000 $ pour un projet de la Fondation Paul Gérin-Lajoie au Bénin

Montréal, le 28 août 2017. – La Fondation Paul Gérin-Lajoie de Montréal recevra une aide financière gouvernementale de 636 722 $, issue du Fonds vert, pour un projet de coopération visant à améliorer la résilience des entreprises agricoles béninoises aux impacts des changements climatiques.
 
Le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, a fait cette annonce au nom du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, M. David Heurtel. Mentionnons que le projet de la Fondation Paul Gérin-Lajoie fait partie des 14 projets internationaux sélectionnés à l’issue de l’appel à projets qui s’est terminé le 31 janvier 2017 et pour lequel une enveloppe globale de près de 10 millions de dollars a été accordée.
 
Le projet a pour objectif d’aider 300 jeunes diplômés des lycées techniques agricoles (LTA) à démarrer leur entreprise, notamment en favorisant l’utilisation d’une approche agroforestière conçue par l’Université Laval. Le projet contribuera à la réduction de l’insécurité alimentaire des populations, en plus d’avoir un impact positif sur le développement socioéconomique dans cette région du monde particulièrement vulnérable aux impacts des changements climatiques.
 
L’aide financière accordée permettra spécifiquement :
  • D’accompagner les jeunes dans le démarrage de leur entreprise agricole, dont des entreprises maraîchères, en s’assurant notamment qu’ils soient équipés pour intégrer l’agroforesterie et plus spécifiquement la technologie des bois raméaux fragmentés (BRF), et qu’ils puissent mettre en œuvre les mesures d’adaptation adéquates;
  • De poursuivre les recherches scientifiques sur cette technologie et d’expérimenter les possibilités qu’offre cette technique dans les lycées techniques agricoles à titre de solution culturellement adaptée;
  • De travailler avec les partenaires à la révision des programmes de formation des lycées dans l’optique d’intégrer des mesures d’adaptation aux changements climatiques, qui incluraient la technologie des bois raméaux fragmentés dans les curricula scolaires ainsi qu’un accompagnement des jeunes diplômés vers l’entrepreneuriat.
Axé sur l’éducation et la formation, le projet de la Fondation Paul Gérin-Lajoie sera réalisé en étroite collaboration avec des institutions béninoises, de manière à assurer un transfert d’expertise et une réelle prise en charge locale de la lutte contre les changements climatiques par des pratiques agricoles adaptées. 
 
Citations :
 
« Le Québec répond à l’appel des Nations Unies en faveur de la hausse du financement international des actions climatiques dans les pays en développement. La lutte contre les changements climatiques demande un engagement réel de la part des États fédérés qui possèdent l’expertise et la capacité de soutenir les pays les moins favorisés. Ce transfert de connaissances permet non seulement de lutter contre les changements climatiques, mais de stimuler l’économie. C’est pourquoi nous sommes fiers de soutenir le projet de la Fondation Paul Gérin-Lajoie qui met sa créativité et son expertise au service d’un monde plus sobre en carbone et plus résilient aux changements climatiques. »
 
David Heurtel, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
 
« Je suis heureux du financement accordé à la Fondation Paul Gérin-Lajoie. Ce projet viendra soutenir concrètement le développement d’une agroforesterie durable dans le but d’accroître la sécurité alimentaire des populations du Bénin. En appuyant le travail d’organismes comme la Fondation, le Québec se sert de l’expertise présente dans sa métropole et dans les autres régions de la province pour appuyer les pays plus vulnérables aux changements climatiques et participe à leur développement socioéconomique. »
 
Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal
 
« La Fondation Paul Gérin-Lajoie se réjouit d’être le maître d’œuvre de ce projet dans lequel elle pourra mettre à profit son expertise en formation et en insertion des jeunes dans le domaine agropastoral. Elle a la chance d'être appuyée par l’Université Laval qui agira à titre de partenaire scientifique. À court terme, ce projet aura un impact sur 300 jeunes entrepreneurs agricoles du Bénin. Toutefois, puisque la technologie des bois raméaux fragmentés sera intégrée au curriculum des lycées techniques agricoles du Bénin et que le personnel de ces lycées sera à même de poursuivre l’enseignement et la démonstration de ces techniques, le potentiel d’impact du projet s’avère beaucoup plus large, avec des retombées positives sur l’ensemble des cohortes de jeunes qui seront formés au sein de ces établissements. »
 
Daniel Aubin, directeur général de la Fondation Paul Gérin-Lajoie 
 
Faits saillants :
  • Doté d’une enveloppe de 18 millions de dollars sur cinq ans, le Programme de coopération climatique internationale appuie des projets d’organisations québécoises du secteur privé, des milieux de la solidarité internationale et de la recherche visant la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et l’adaptation aux impacts des changements climatiques dans les pays francophones les plus vulnérables à ces impacts.
  • L’aide financière accordée au projet est issue du Fonds vert et s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques, dont l’une des mesures vise à faire rayonner le Québec sur la scène internationale.
  • La Fondation Paul Gérin-Lajoie est un organisme de coopération internationale constituée en 1977. Elle a pour mission de contribuer à l’éducation de base, à l’alphabétisation, à la formation technique et professionnelle, à l’autonomisation et au développement socioéconomique dans les pays en développement. Dans son volet international, la Fondation concentre à l’heure actuelle ses efforts de développement au Bénin, au Mali, au Sénégal, au Burkina Faso et à Haïti.
 
Liens connexes :  
- 30 -

SOURCES :

Emilie Simard
Attachée de presse
Cabinet du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911
 
Marie-Ève Pelletier
Directrice des communications et
attachée de presse
Cabinet du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal
Tél. : 418 643-2112
Noémie Boucher
Directrice des communications
Fondation Paul Gérin-Lajoie
Tél. : 514 288-3888, poste 235
Cell. : 514 258-4640
Courriel : nboucher@fondationpgl.ca

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et de la Lutte contre
les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017