Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

 

Version   
imprimable

La ministre Isabelle Melançon affiche sa confiance envers le Comité-conseil sur les changements climatiques

Montréal, 16 octobre 2017. – Le Comité-conseil sur les changements climatiques poursuit son mandat auprès de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques récemment nommée, Mme Isabelle Melançon.
 
C’est ce qu’a annoncé la ministre ce matin, alors qu’elle participait à une séance de travail avec les deux coprésidents de ce comité créé en 2014, M. Steven Guilbeault, directeur principal d’Équiterre, et Mme Hélène Lauzon, présidente du Conseil patronal de l’environnement du Québec. La ministre a également profité de sa visite des installations de la Maison du développement durable de Montréal pour saluer différents groupes environnementaux qu’abrite l’édifice.
 
Créé en 2014, le Comité-conseil sur les changements climatiques est aujourd’hui composé de 14 membres issus des secteurs économique, environnemental, municipal et scientifique. Son mandat est de conseiller la ministre sur l’action du Québec en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), sur l’adaptation aux impacts des changements climatiques et sur les orientations et les actions les plus porteuses à cet égard. Il a également un rôle à jouer en ce qui a trait à la mise en œuvre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques (PACC 2013-2020). Au cours des quatre dernières années, le comité a notamment participé à la réflexion gouvernementale sur l’aménagement du territoire, sur la révision des programmes, sur la réforme du Fonds vert, laquelle a mené à la création du Conseil de gestion du Fonds vert, sur la détermination de la cible de réduction des émissions de GES du Québec à l’horizon 2030 et sur la campagne de sensibilisation grand public sur les changements climatiques.

Citations :
 
« Il est essentiel que le gouvernement tienne compte des préoccupations, mais aussi des aspirations des Québécoises et des Québécois pour une société moderne et plus sobre en carbone. C’est l’objectif visé avec le maintien de ce comité : demeurer à l’écoute de ce qui se passe sur le terrain. Depuis ses débuts, le comité, qui regroupe des experts hautement qualifiés dans leur domaine, a travaillé en étroite collaboration avec le Ministère. Alors que nous poursuivons la mise en œuvre de nos ambitieuses initiatives pour réduire nos émissions de GES et pour favoriser l’adaptation du Québec aux impacts des changements climatiques, les points de vue de ces experts amènent un éclairage complémentaire et essentiel à l’expertise gouvernementale en cette matière, dont on ne voudrait se passer! »
 
Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
 
« Le Québec a fait plusieurs avancées en matière de lutte contre les changements climatiques au cours des dernières années. Il s’est doté de cibles ambitieuses aux horizons 2020 et 2030, son marché du carbone est considéré comme l’un des plus performants au monde et il a revu la gouvernance du Fonds vert. Mais les défis climatiques sont importants et le Québec doit aller plus loin, et plus vite. Alors que les réflexions s’amorcent pour le prochain plan d’action sur les changements climatiques, et que le Québec s’est engagé envers l’accord de Paris, beaucoup de travail reste à faire pour véritablement mener le Québec vers une économie plus sobre en carbone et réduire sa dépendance au pétrole. Le Comité-conseil joue dans cette perspective un rôle qui sera essentiel au cours des prochaines années. »

Steven Guilbeault, directeur d’Équiterre et coprésident du Comité-conseil sur les changements climatiques
 
« La diversité des membres du comité est à l’image du fort appui de tous les secteurs d'activité en faveur d’une action ambitieuse du Québec en matière de lutte contre les changements climatiques, laquelle vise à positionner le Québec en tant que chef de file en matière de production de technologies vertes et d’énergies renouvelables. Nous sommes heureux de poursuivre le travail avec le gouvernement, afin de faire prospérer l’économie québécoise conformément aux principes du développement durable. »

Hélène Lauzon, présidente du Conseil patronal de l’environnement du Québec et coprésidente du Comité-conseil sur les changements climatiques
 
Faits saillants
  • Le Fonds vert, où 100 % des revenus générés par les ventes aux enchères du marché du carbone sont versés, finance notamment la mise en œuvre des mesures du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques (PACC 2013-2020), qui se décline en plus de 150 actions.
  • Le PACC 2013-2020 vise à réduire les émissions de GES de 20 % sous le niveau de 1990 d’ici 2020, ainsi qu'à améliorer la capacité d'adaptation de la société québécoise aux impacts des changements climatiques.
  • Jusqu’à maintenant, le marché du carbone a généré des revenus de près de deux milliards de dollars pour le Québec afin de soutenir les entreprises, les municipalités et les citoyens québécois dans leur transition vers un monde plus sobre en carbone et plus résilient aux changements climatiques.
  • Le Québec s’est doté d’une cible de réduction d’émissions de GES de 37,5 % sous le niveau de 1990 d’ici 2030. Il s’agit de la cible la plus ambitieuse au Canada.
 Lien utile  
– 30 –

SOURCE :

Cabinet de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations avec les médias
Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques
Tél. : 418 521-3991

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017