Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

Parc éolien de Gros-Morne : Feu vert du gouvernement du Québec et création de 200 emplois

Petite-Vallée, le 15 juin 2009 – Au nom de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, la vice-première ministre, ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles- de-la-Madeleine, Mme Nathalie Normandeau, annonce la délivrance d’un certificat autorisant l’entreprise Cartier énergie éolienne (GM) inc. à implanter le parc éolien de Gros-Morne sur le territoire des municipalités de Saint-Maxime-du-Mont-Louis et de Sainte-Madeleine-de-la-Rivière-Madeleine, en Gaspésie.

« Cartier énergie éolienne (GM) inc. prendra les mesures nécessaires pour limiter les impacts potentiels du projet, notamment par des programmes de suivi concernant la faune ailée, le paysage et le niveau de bruit. Diverses mesures préventives sont aussi prévues pour assurer l’intégrité de la réserve écologique de Manche-d’Épée », a fait valoir la ministre Beauchamp. Mentionnons qu’un comité de concertation et de suivi, formé notamment de représentants de Cartier énergie éolienne (GM) inc., de représentants des municipalités concernées ainsi que de partenaires de la communauté, sera également consulté sur divers aspects du parc éolien tels que le choix des fournisseurs locaux, l’impact de la construction sur la localité et les plaintes.

Réalisé en deux phases, en 2011 et en 2012, le projet prévoit un parc qui comprendra 141 éoliennes de 1,5 mégawatt chacune, pour une puissance totale de 211,5 mégawatts, en plus de chemins d’accès et d’infrastructures permettant d’intégrer l’énergie produite au réseau d’Hydro-Québec. Le parc s’étendra sur une superficie de 7 134 hectares.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour la Gaspésie. En effet, le promoteur évalue les coûts de réalisation du projet à 288 millions de dollars, dont 176 millions de dollars en retombées économiques pour la région. Le projet devrait générer environ 200 emplois temporaires durant la phase de construction et permettre la création de 20 emplois permanents au cours de la phase d’exploitation », a conclu la ministre Normandeau.

- 30 -

SOURCE :

Dave Leclerc
Attaché de presse
Cabinet de la ministre
du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017