Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

Projet minier aurifère Canadian Malartic : Québec autorise le projet de un milliard d’Osisko sous certaines conditions

Malartic, le 20 août 2009. – Au nom de la ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp, le ministre délégué aux Ressources naturelles et à la Faune et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de la région de la Côte-Nord, M. Serge Simard, a annoncé aujourd’hui la délivrance d’un certificat autorisant Corporation minière Osisko à réaliser le projet minier aurifère Canadian Malartic sur le territoire de la ville de Malartic. Cette annonce s’est faite en présence du ministre responsable des Affaires autochtones et ministre responsable de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et de la région du Nord-du-Québec, M. Pierre Corbeil.

« Au terme de la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement, le Ministère conclut que le projet est acceptable sur le plan environnemental. Le décret gouvernemental impose à Osisko le respect de plusieurs conditions et la mise en place de mesures d’atténuation, de compensation et de suivi. Le respect de ces conditions et l’application de ces mesures permettront, notamment, de limiter les impacts du projet sur la population, les niveaux de bruit, de poussière et de vibrations, et visent à assurer la qualité des eaux rejetées », a fait savoir la ministre Beauchamp. Le promoteur devra également fournir les garanties financières nécessaires pour la restauration et la fermeture du site, terminer l'aménagement du nouveau quartier nord et assurer l’approvisionnement en eau potable de la ville de Malartic. Osisko s’engage à déposer 100 % de la garantie financière prévue, au lieu de 70 %, comme la loi exige actuellement. La compagnie se conforme ainsi aux orientations de la Stratégie minérale. De plus, Osisko accepte d’augmenter la portée de cette garantie. Ainsi, en plus des aires d’accumulation, la garantie couvrira, la stabilisation des sols, la sécurisation des ouvertures et le traitement des eaux rejetées.

Mentionnons que le promoteur s’est engagé à éviter les dynamitages par vent sud, c’est-à-dire lorsque le vent souffle en direction de la ville, et devra utiliser des tapis pare-éclats pour les dynamitages effectués à moins de 337 mètres des résidences.

Corporation minière Osisko pourra donc aménager et exploiter une mine d’or d’une capacité journalière d’extraction de près de 120 000 tonnes métriques. Le projet prévoit également la construction d’une usine de traitement du minerai d’une capacité de 55 000 tonnes par jour.

« Le projet adhère aux objectifs poursuivis par la Stratégie minérale du Québec, puisqu’il stimulera la croissance économique tout en procurant des emplois de qualité dans le respect de l’environnement et des communautés locales. Osisko utilisera d’ailleurs un parc à résidus existant et recyclera 90 % de son eau », a précisé le ministre Simard.

Le ministre Corbeil s’est quant à lui réjoui de cette annonce. « Il s’agit d’une excellente nouvelle pour la région. En effet, le projet aurifère Canadian Malartic produira d’importantes retombées économiques en Abitibi-Témiscamingue, en raison des investissements évalués à un milliard de dollars que sa réalisation nécessitera. Par ailleurs, il devrait permettre la création de quelque 800 emplois pendant la période de construction et de 465 autres durant la période d’exploitation, qui devrait durer de 10 à 15 ans », a-t-il mentionné.

« L’industrie minérale contribue de façon significative au rayonnement de l’économie québécoise. La réalisation du projet Canadian Malartic contribuera à la prospérité du Québec », a conclu le ministre Simard.

- 30 -

SOURCE :

Dave Leclerc
Attaché de presse
Cabinet de la ministre
du Développement durable,
de l’Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3911
Jack Roy
Attaché de presse
Cabinet du ministre délégué aux
Ressources naturelles et à la Faune
Tél. : 418 643-7295

Daniel Doucet
Attaché de presse
Cabinet du ministre responsable des Affaires autochtones
Tél. : 418 646-9131

INFORMATION :

Relations médias
Ministère du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017