Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

Nord-du-Québec - Information relative à la présence de loups à proximité des résidences de villégiature

Chibougamau, le 17 décembre 2013 - Le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) tient à informer la population de quelques règles préventives à suivre afin de limiter les problèmes liés à la présence de loups à proximité des habitations.

La présence de loups dans les communautés du Nord n’est pas inhabituelle, puisqu’elles sont entourées de forêts. Toutefois, le loup évite habituellement le contact avec les humains, et les incidents mettant en cause des loups agressifs et des humains sont très rares.

Si un humain rencontre un loup et que celui-ci ne fuit pas dans les secondes qui suivent, il se peut que l’animal ait la rage, qu’il soit devenu familier avec l’homme en ayant facilement eu accès à de la nourriture par le passé, qu’il ait très faim ou qu’il soit blessé. Il est important de prendre des mesures de sécurité pour éviter de l’attirer, puisqu’il demeure un animal sauvage.

Que faire en présence d’un loup?

  • Évitez d’imiter son hurlement.
  • Évitez de vous accroupir pour vous mettre à sa hauteur.
  • Évitez de prolonger votre rencontre.
  • Signalez votre présence en tendant les bras et en les agitant en l’air pour paraître plus imposant, faites du bruit, etc.
  • Rebroussez chemin lentement, sans lui tourner le dos, et gardez un contact visuel.
  • Au besoin, utilisez des pierres, des branches, ou ce qui est à votre portée pour l’éloigner.

Vous vivez en forêt? En tout temps, vous devriez :

  • Éviter de nourrir les animaux sauvages;
  • Garder à l’oeil vos animaux de compagnie. La majorité des incidents rapportés impliquent des chiens domestiques et non l’homme;
  • Éliminer toute source de nourriture potentielle aux alentours des résidences, y compris la nourriture pour chiens ou chats, les mangeoires d’oiseaux, etc.;
  • Gérer adéquatement les déchets domestiques. Une poubelle laissée à l’extérieur représente un repas facile pour un animal affamé et risque de l’attirer;
  • Éviter d’intervenir directement auprès des loups. Avisez plutôt les autorités compétentes.

Il est donc important, en premier lieu, de mettre en œuvre les mesures préventives. Si l’animal représente une menace pour votre sécurité, nous vous invitons à communiquer avec S.O.S. Braconnage au 1 800 463-2191.

La collaboration de la population est essentielle

Les citoyens sont invités à poursuivre leur collaboration en signalant tout acte de braconnage ou geste allant à l’encontre de notre patrimoine faunique ou de ses habitats à S.O.S. Braconnage au 1 800 463-2191, par Internet au www.mddefp.gouv.qc.ca/faune/braconnage/index.htm ou au bureau de la protection de la faune le plus près (http://www.mddefp.gouv.qc.ca/ministere/rejoindr/adr-reg-faune.htm). L’information demeure confidentielle.

-30-

SOURCE :

Relations avec les médias
Direction des communications
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement, de la Faune et des Parcs
Tél. : 418 521-3823 poste 3991

INFORMATION :

Mathieu Morin, biologiste
Direction des opérations régionales du Nord-du-Québec, Secteur de la faune
418 748-7701 poste 234
Sergent Guy Tremblay
Direction régionale de la protection de la faune Nord-du-Québec
Tél. : 418 748-7701 poste 248

 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017