Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué de presse

Méthane dans l’eau de puits : le Ministère rassure les citoyens de gaspé

Québec, le 10 mars 2014 – Le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs souhaite rassurer la population concernant la présence de méthane dans l’eau de certains puits, à Gaspé. Il indique que les niveaux de méthane mesurés dans les puits analysés ne présentent aucun risque pour l’environnement et pour la santé des citoyens.

Dans le cadre d’une étude hydrogéologique, commandée par le Ministère et réalisée par l’Institut national de la recherche scientifique – Centre Eau Terre Environnement (INRS-ETE), des échantillons d’eau des 75 puits, situés dans un rayon de 2 kilomètres du puits d’Haldimand 4, dans la péninsule Haldimand, à Gaspé, ont été analysés. Cette campagne d’échantillonnage a été effectuée en août et septembre 2013.

Le Ministère a informé tous les propriétaires dont les puits ont été échantillonnés des résultats des analyses et indiqué les mesures préventives à apporter. La direction régionale du Ministère, ainsi que des représentants régionaux du MSP et du MSSS, ont aussi rencontré la Ville de Gaspé le 11 février 2014, pour expliquer la situation et répondre aux inquiétudes de la municipalité.

Selon les résultats préliminaires de l’étude, deux puits ont enregistré des concentrations de méthane de 9,8 mg/L et de 11 mg/L. Ces concentrations sont légèrement supérieures au seuil de 7 mg/L, à partir duquel on recommande certaines mesures préventives. Le Ministère tient à souligner que les concentrations de méthane dans l'eau souterraine ne deviennent critiques qu'à partir de 28 mg/L. De plus, le méthane dissous n'est pas toxique pour la santé humaine. C'est la nature inflammable du méthane qui peut poser des risques à fortes concentrations.

Ainsi, les valeurs mesurées dans l'eau de ces deux puits étant bien inférieures au seuil critique, la situation ne peut être considérée comme alarmante. Toutefois, en décembre 2013, par souci de prévention, le Ministère a informé la Ville de Gaspé et les propriétaires de ces puits des résultats obtenus et leurs ont réitéré les mesures préventives à apporter.

Le rapport final de l’étude hydrogéologique, qui comportera une analyse plus approfondie des échantillons prélevés, devrait être complété au printemps 2014. Il sera rendu public et fera l’objet d’une présentation auprès de la Ville de Gaspé et de ses citoyens.

Du méthane dans l’eau de puits : une certaine concentration est normale

Rappelons que la présence de gaz dissout dans l’eau de puits, tel que le méthane, n’est pas un fait inusité. La présence naturelle de méthane dans les eaux souterraines n’est pas inhabituelle et elle peut varier dans le temps. Les techniques d’échantillonnage et d’analyse permettent de nous assurer que les concentrations de méthane respectent le seuil de 7 mg/L, c’est-à-dire qu’elles ne comportent aucun risque pour la santé et l’environnement.

De l’information portant sur des mesures préventives ainsi que sur l’eau potable et le méthane est disponible dans le site Internet du Ministère. Consultez : http://mddefp.gouv.qc.ca/eau/souterraines/puits/gaz/index.htm.

- 30 -

SOURCE :

Relations médias
Direction des communications
Ministère du Développement durable,
de l’Environnement, de la Faune et des Parcs
Tél. : 418 521-3991

 


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017