Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Rapport sur le chauffage résidentiel au bois

L’hiver, le chauffage résidentiel au bois est une source importante de pollution de l’air. Il est responsable, entre autres, de près de la moitié des émissions de particules fines provenant des activités humaines. On sait maintenant que dans les secteurs résidentiels où le chauffage au bois est très répandu, les concentrations de certains polluants peuvent être plus élevées que dans les centres-villes. Ce constat s’appuie sur les résultats d’une étude menée dans le quartier montréalais de Rivière-des-Prairies à l’hiver 1999 et publiée en 2000.

Le chauffage résidentiel au bois est une source de préoccupation pour le ministère de l’Environnement du Québec. D’abord parce que les émissions de polluants résultant de cette activité peuvent avoir un impact nocif sur la santé de la population, et ensuite, parce que le nombre d’installations de chauffage au bois s’accroît au Québec.

C’est dans ce contexte que le Ministère s’est joint à la Ville de Montréal et à Environnement Canada pour compléter entre l’hiver 1999 et l’été 2002, l’étude qui avait été commencée dans le quartier de Rivière-des-Prairies.

Rapport sommaire : Le chauffage résidentiel au bois - Sommaire des résultats obtenus de 1999 à 2002 Format PDF, 208 ko

Le rapport complet est disponible sur demande par courriel ou en téléphonant au 1 800 463-4311.


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017