Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Les composés organiques volatils (COV)


Que sont les COV?

Les composés organiques volatils (COV) sont des substances formées d’au moins un atome de carbone et un atome d’hydrogène. On les trouve à l’état gazeux dans l’atmosphère. Plusieurs de ces composés participent aux réactions photochimiques responsables de la formation de l’ozone troposphérique. D’autres, tels que le benzène et le formaldéhyde, sont aussi considérés comme toxiques et peuvent avoir des effets sur la santé.

Pour un état de situation des COV au Québec, on peut consulter le rapport « Les composés organiques volatils (COV) dans l’air ambiant au Québec : Bilan 1989-1999 ».

Pour connaître les concentrations de COV dans l’air ambiant de certains milieux urbains, suburbains et ruraux, on a mesuré ces substances à treize stations réparties dans le sud du Québec, entre 1989 et 2012. Des sommaires statistiques des mesures relatives à chacun des 175 COV analysés sont disponibles à partir du lien suivant : Statistiques descriptives sur les concentrations des composés organiques volatils (COV) mesurés dans l’air ambiant au Québec. (format PDF, 885 Ko)

Les échantillons de COV prélevés par le Ministère, la Ville de Montréal et Environnement Canada sont analysés au laboratoire de la Section des analyses de la qualité de l'air d'Environnement Canada, à Ottawa, dans le cadre du protocole d'entente du Programme national de surveillance de la pollution atmosphérique (NSPA). La compilation et le traitement statistique ont été réalisés par le Ministère.

. Localisation des stations d’échantillonnage des composés organiques volatils (COV) dans le sud du Québec (de 1989 à 2012)
Figure 1. Localisation des stations d’échantillonnage des composés organiques volatils (COV)
dans le sud du Québec (de 1989 à 2012)


Consignes d’utilisation du répertoire des COV et description des familles

Pour obtenir la fiche qui présente les concentrations de l’un ou l’autre des 175 composés organiques volatils (COV) analysés, sélectionnez d’abord la famille dont il fait partie. Les COV sont regroupés en cinq familles ou regroupements de familles :

Alcanes : Les alcanes sont des hydrocarbures. Ils ne contiennent que des atomes de carbone (C) et d'hydrogène (H). Les atomes de ces composés sont unis par des liaisons simples sous la forme CnH2n+2, où n est un entier naturel (éthane C2H6, propane C3H8 ou butane C4H10), pour les alcanes dont la structure est linéaire. Les alcanes proviennent essentiellement des produits pétroliers. En règle générale, les alcanes sont peu réactifs et participent moins que d’autres COV à la formation de l’ozone.

Alcènes et alcynes : Les alcènes sont des hydrocarbures insaturés, caractérisés par au moins une double liaison entre deux atomes de carbone. La formule brute est CnH2n, où n est un entier naturel pour les composés aliphatiques. Ils sont principalement utilisés dans l’industrie chimique. Les alcènes sont formés lors du raffinage du pétrole et sont plus réactifs que les alcanes, en raison de la double liaison.

Les alcynes se caractérisent par une triple liaison entre deux atomes de carbone. La formule de cette famille d’hydrocarbures linéaires est CnH2n-2. Les alcynes sont très réactifs.

Aldéhydes et cétones (aussi appelés composés carbonylés) : Les aldéhydes sont des composés organiques insaturés obtenus à partir d'un alcool qui a perdu un atome d'hydrogène (alcool déshydrogéné). Leur formule brute est CnH2nO. Ces composés sont formés par la combustion incomplète des carburants et du bois.
Les cétones sont des composés chimiques dérivés d’un alcool par la perte de deux atomes d’hydrogène. Leur formule brute est CnH2nO où n > 2.

Hydrocarbures aromatiques : Les hydrocarbures aromatiques sont des hydrocarbures contenant au moins un noyau benzénique. 

Hydrocarbures halogénés : Cette dénomination recouvre les hydrocarbures chlorés, bromés et fluorés. On trouve ces COV dans l’air en raison, notamment, de leur utilisation comme solvants. Leur présence peut aussi être due à leur utilisation comme intermédiaires de synthèse (dans la fabrication d’insecticides et de matières plastiques), comme retardateurs de flamme (dérivés bromés), comme fluides frigorifiques ou comme fluides propulseurs des générateurs d’aérosols. Ces composés sont plutôt stables et peuvent demeurer longtemps dans l’atmosphère. 

Pour connaître la famille à laquelle appartient un composé organique volatil, vous pouvez consulter la liste des composés organiques volatils (COV) mesurés dans l’atmosphère, qui indique le nom de leur famille respective. Si un COV n’a pas fait l’objet de mesures dans l’atmosphère, il est possible qu’il ne soit pas dans cette liste.

Pour en savoir plus :

Besoin d’aide? Questions ou commentaires? À qui s’adresser? – Pour tout renseignement, vous pouvez communiquer avec le Centre de renseignements  du Ministère.

Liens utiles


Barre de navigation

| Accueil | Plan du site | Accessibilité | Pour nous joindre | Quoi de neuf? | Sites d'intérêt | Recherche | Où trouver? |

| Accès à l'information | Politique de confidentialité | Réalisation du site | À propos du site | Abonnement aux fils RSSAbonnement |


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016