Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Inventaire des émissions des principaux contaminants atmosphériques au Québec en 2008 et évolution depuis 1990

Rapport 2008 (format PDF, 1,6 Mo)

Documents antérieurs

La pollution de l’air résulte principalement des activités humaines. À long terme, les émissions atmosphériques sont susceptibles de causer des déséquilibres dans le milieu atmosphérique en raison de leur continuité et de leur additivité, que ce soit à l’échelle locale ou planétaire. Certains phénomènes naturels comme les éruptions volcaniques et les incendies de forêt peuvent aussi causer des perturbations importantes dans l’atmosphère. Néanmoins, celles-ci sont généralement de courte durée.

Afin de connaître l’évolution des émissions atmosphériques de sources anthropiques, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) a mis en place un système d’inventaire de ces émissions depuis 1985. L’Inventaire québécois des émissions atmosphériques (IQÉA) permet de déterminer l’origine, la nature et la quantité de certains contaminants émis dans l’atmosphère tels que :

  • les particules :
    • particules totales (PM),
    • particules inférieures à 10 microns (PM10),
    • particules inférieures à 2,5 microns (PM2,5);
  • le dioxyde de soufre (SO2);
  • les oxydes d’azote (NOx);
  • les composés organiques volatils (COV);
  • le monoxyde de carbone (CO).

L’IQÉA est notamment réalisé à l’aide de données fournies par les entreprises québécoises, soit, en 2008, plus de 700 établissements répartis sur tout le territoire :

  • Jusqu’en 2007, celles-ci fournissaient de façon volontaire leurs données d’émissions ou de consommation énergétique et de production, à partir desquelles le MDDELCC déterminait les émissions de contaminants par installation.
  • Depuis l’adoption, en octobre 2007, du Règlement sur la déclaration obligatoire de certaines émissions de contaminants dans l’atmosphère, les entreprises sont tenues de fournir ces renseignements, ce qui augmente la précision des données de l’IQÉA.

Les sources d’émissions atmosphériques ont été regroupées en quatre grands secteurs : les industries, la combustion non industrielle, les transports et les sources diverses – lesquelles incluent la commercialisation de l’essence, l’incinération, les lieux d’enfouissement, le nettoyage à sec et l’utilisation non industrielle de solvants.

Le rapport 2008 présente les émissions atmosphériques des principaux contaminants et leur évolution depuis 1990. Voici les grandes lignes du document :

  • Les émissions de NOx et de CO proviennent principalement des transports.
  • Les industries sont responsables de la majorité des émissions de SO2, qui proviennent à la fois de la combustion de combustibles fossiles et des procédés.
  • Les émissions de particules proviennent principalement des industries et de la combustion non industrielle.
  • Les COV sont surtout émis par les transports, les industries et les sources diverses.
  • De 1990 à 2008, les émissions de ces contaminants atmosphériques ont toutes diminué.

Plus de détails et données complètes sur les émissions disponibles dans la version PDF du rapport 2008.

Les actions gouvernementales visant la réduction des émissions atmosphériques déjà mises en place et celles à venir devraient contribuer à la poursuite des tendances à la baisse des émissions de contaminants dans l’air au Québec. Mentionnons à ce titre :

Tableau 1 - Liste des catégories de sources d’émissions atmosphériques, réparties par secteurs d’activité (2008)
(format PDF, 16 ko)


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017