Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Statistiques annuelles régionales sur l’indice de la qualité de l’air pour l’année 2013

 

En 2013, l’indice de la qualité de l’air (IQA) a été calculé dans 24 régions météorologiques, l’île de Montréal étant subdivisée en quatre sous-régions.

Le pourcentage de jours où l’IQA a été qualifié de « bon » ou d’« acceptable » a varié de 84 % sur l’île de Montréal (environ 311 jours sur 365) à près de 100 % dans les régions de la Haute-Gatineau, de La Tuque, du Témiscamingue, de l’Abitibi et de l’Estrie (une seule occurrence de mauvaise qualité de l’air a été enregistrée dans ces régions).

C’est sur l’île de Montréal que la qualité de l’air a été le plus souvent « mauvaise* », avec une proportion de 16 % (soit 57 jours sur 365), ce qui constitue une amélioration par rapport à 2012 (19 %, soit 70 jours sur 360).

Globalement, l’IQA a été « bon », « acceptable » ou « mauvais » dans une proportion de 53 %, 44 % et 3 %. Par rapport à 2012, une légère baisse de 1 % de l’IQA « mauvais », en faveur de l’IQA « acceptable », a été observée.

* Survient lorsque la concentration d'au moins un des contaminants utilisés pour le calcul de l’IQA dépasse sa valeur de référence horaire à au moins une station de la région.


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017