Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Les précipitations acides au Québec :
État de la situation (1996)

Une deuxième étape pour le Canada

Malgré les efforts de réduction prévus et compte tenu des impacts négatifs encore à prévoir, l'ensemble des ministres de l'Énergie et de l'Environnement des provinces canadiennes, à l'exception du Québec, en venait, en novembre 1994, à un accord pour la mise au point d'une stratégie à long terme relativement au problème des précipitations acides. Ils acceptaient, par une déclaration d'intention, de définir la façon dont devraient être gérées les émissions pour la période après 2000, le programme devant être élaboré pour 1997.

Il n'y a pas abandon de l'approche actuelle fondée sur des limites d'émission mais on introduit la notion des impacts des précipitations acides sur l'environnement. Plus précisément, l'accord stipule :

«This strategy will address the need for further emission reductions within Canada as well as the need for further emission reductions in the United States for those sources and pollutants that result in continuing negative impacts from acid deposition in Canada.»

«They agree to formulate and cooperate in measures which will contribute to mitigation of the negative impacts from sulphur dioxide (SO2) émissions.»

Malgré le fait qu'il n'ait pas signé l'accord, le Québec a fait part dès le début des travaux, de son intérêt pour une stratégie orientée sur la charge sur l'environnement, la stratégie devant être fondée sur les besoins environnementaux, car les réductions d'émission réalisées actuellement n'ont pas réglé le problème sur l'ensemble du territoire du Québec méridional.

Les travaux du comité évoluent correctement et sont orientés sur la modélisation et les charges critiques. Cette orientation appelle une stratégie qui devra éventuellement s'orienter vers les sources responsables des dommages à l'environnement.

Début du document Section précédente Fin du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017