Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Aires protégées au Québec
Les provinces naturelles

Niveau I du cadre écologique de référence du Québec

Description des provinces naturelles


Province K

Bassin de la baie d’Ungava (103 000 km2)

Portrait sommaire

Le bassin de la baie d’Ungava correspond à une grande dépression inclinée vers le nord, dans laquelle se côtoient deux reliefs : à l’ouest, une alternance de collines subparallèles et de vallées étroites et encaissées ; à l’est, une plaine ondulée.

Province K : Bassin de la baie d'Ungava

À l’ouest, le socle géologique est composé de roches volcaniques et sédimentaires tandis qu’à l’est, on trouve des tonalites et des gneiss. Les dépôts morainiques épais et des sables et graviers fluvio-glaciaires recouvrent le territoire, à l’exception des sommets des collines, où les affleurements rocheux prédominent. Malgré un climat très froid et sec, le couvert forestier s’installe dans les sites abrités, alors que les landes à lichens et arbustes colonisent les parties les plus exposées.

Le réseau hydrographique est bien développé : trois rivières principales en constituent le cœur : le cours inférieur de la rivière Caniapiscau, la rivière à la Baleine et une partie de la rivière George. La population est concentrée à Kuujjuaq, capitale administrative du Nouveau-Québec.

ClimatDescription

Limites

La limite sud souligne le passage d’un relief de collines à une grande cuvette peu accidentée et mal drainée, avec quelques buttes résiduelles. La limite ouest suit le contact abrupt entre les collines de la fosse du Labrador et le plateau de la péninsule d’Ungava. La baie d’Ungava constitue la limite nord. Un important dénivelé (> 200 m) entre le bassin de la baie d’Ungava (dépôts morainiques épais) et le plateau dénudé de la rivière George matérialise la limite est.

Climat

Deux climats recoupent le bassin de la baie d’Ungava. Les deux tiers sud du territoire sont soumis à des conditions très froides et sèches, avec une saison de végétation courte. Au nord, le climat devient excessivement froid, très sec, et la saison de croissance est très courte.

 

Température moyenne annuelle (°C)

Température moyenne 3 mois + chauds (°C)

Précipitation totale annuelle (mm)

Précipitation totale 3 mois + chauds (mm)

Nombre de jours de croissance (jours)

Min.

Max.

Min.

Max.

Min.

Max.

Min.

Max.

Min.

Max.

- 5,9

- 5,4

8,6

10,0

548

761

189

265

113

120

(D’après Mc Kenney, 1998)

Géologie

À l’ouest, dans la fosse du Labrador, les roches du socle sont volcaniques et sédimentaires, avec, en importance décroissante : des gabbro et basalte, des mudrock et des calcaires. Elles sont d’âge protérozoïque. À l’est, le socle est en dominance granitique et gneissique ; il est d’âge archéen.

Cliquez pour agrandir - Géologie - Relief et hydrographie
Cliquez pour agrandir

Relief

La province naturelle se présente comme une grande dépression inclinée vers la baie d’Ungava, à l’intérieur de laquelle se distinguent deux types de relief. À l’ouest, correspondant à la fosse du Labrador, on retrouve une série de buttes et de basses collines étroites, allongées et subparallèles séparées par des vallées parfois encaissées. Vers l’est s’ouvre une plaine faiblement accidentée (dénivelés généralement inférieurs à 30 m), sauf en son extrémité sud, où apparaissent quelques basses collines. L’altitude est du niveau de la mer en bordure de la baie d’Ungava et s’élève graduellement, pour atteindre 600 m à l’extrémité sud.

Hydrographie

Le réseau hydrographique est bien développé. Il s’articule autour de quatre rivières principales : le cours inférieur de la rivière Caniapiscau, la rivière aux Mélèzes, la rivière à la Baleine et une grande partie de la rivière George. Le réseau est parallèle aux abords de la baie d’Ungava et dendritique pour les affluents des rivières Caniapiscau et à la Baleine. La densité lacustre est de moyenne à élevée et surtout représentée par des lacs de petite taille. On retrouve aussi quelques grands lacs, comme les lacs Le Moyne et Champdoré.

Dépôts de surface

Les buttes et collines de la fosse du Labrador et les collines à l’extrémité sud du territoire présentent une alternance de dépôts glaciaires minces et de roc. La plaine ondulée, à l’est de la fosse du Labrador, est dominée par des dépôts morainiques épais, dans lesquels les formes drumlinoïdes sont fréquentes. Elle est aussi parcourue par des dépôts fluvio-glaciaires (eskers et plaines d’épandage). À proximité de la baie d’Ungava, à des altitudes inférieures à 150 m, les dépressions et fonds de vallée ont été comblés par des dépôts marins, alors que s’accrochent des dépôts littoraux sableux sur les flancs rocheux. Il n’est pas rare d’observer, dans les dépôts marins, des phénomènes géomorphologiques particuliers liés aux dures conditions climatiques du territoire : la présence de palses.

Cliquez pour agrandir - Dépôts de surface - Végétation actuelle et utilisation du sol
Cliquez pour agrandir

Végétation actuelle

Malgré des conditions climatiques très difficiles, le couvert forestier retrouve une densité importante en comparaison avec les provinces naturelles voisines. Ce phénomène, déjà observé par les premiers phytogéographes du nord québécois, a été qualifié de " croissant forestier de l’Ungava ". La forêt se trouve dans les stations les plus abritées et sur des dépôts épais. Ce sont surtout des forêts résineuses claires ou ouvertes, et elles couvrent plus de 40 % du territoire. Les landes à lichens et arbustes colonisent les parties les plus exposées ; les brûlis occupent près de 10 % de l’espace.

Faune

  • Espèces abondantes ou représentatives : caribou, lemming d’Ungava ; renard arctique ; lagopèdes, bruant à couronne blanche, sizerin flammé ; omble chevalier (anadrome).

  • Espèces notables : lièvre arctique ; saumon atlantique (rivière Koksoak, rivière à la Baleine, rivière George).

  • Espèce introduite : bœuf musqué.

Début du document  Section précédente  Section suivante  Fin du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017