Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Atlas de la biodiversité du Québec nordique

Liens d'intérêt 

Avec le soutien financier de la Fondation Prince Albert II de Monaco et à la suite d’une entente de collaboration conclue avec le consortium Ouranos dans le cadre du Plan d’action sur les changements climatiques 2006-2012, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) amorçait, en 2009, l’élaboration d’un prototype d’Atlas de la biodiversité du Québec nordique. Le projet visait à améliorer les connaissances écologiques sur ce territoire pour prendre de meilleures décisions à l’égard de la biodiversité, en ce qui a trait, notamment, aux écosystèmes rares ou sensibles, aux espèces menacées ou vulnérables et aux mesures d’adaptation aux changements climatiques et d’intégration des savoirs autochtones.

Devant l’immensité du territoire, qui totalise plus de 1,2 million de kilomètres carrés, la conception d’un outil de connaissance et de gestion de la biodiversité doit refléter la réalité territoriale qui s’exprime à différentes échelles spatiales et à travers différents patrons d’organisation des écosystèmes terrestres et aquatiques. Le district écologique, quatrième niveau de perception du cadre écologique de référence du Ministère, est la maille territoriale choisie pour analyser la biodiversité du Québec nordique. C’est à partir de ce niveau de perception que les connaissances sur les communautés végétales ou animales et sur les espèces et le climat peuvent être intégrées. Une fois ces liens établis, les données ponctuelles sur les espèces menacées ou vulnérables et sur les communautés rares ou exceptionnelles peuvent, à leur tour, être prises en compte.

Les données utilisées pour la production du prototype d’atlas proviennent principalement des inventaires écologiques réalisés par le Miistère et par le ministère des Ressources naturelles et de la Faune (MRNF), et celles qui concernent les espèces menacées ou vulnérables proviennent du Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec. Par ailleurs, les modèles climatiques conçus par le consortium Ouranos, en palliant le manque de stations, ont permis de considérer les changements climatiques et d’évaluer leur impact sur la biodiversité selon différents scénarios.

Grâce aux produits de l’Atlas, il sera possible de délimiter les unités territoriales qui abritent des éléments rares, celles qui possèdent un fort potentiel de biodiversité ou celles sur lesquelles les changements climatiques auront le moins de répercussions. La poursuite du projet permettra de consolider la connaissance de la biodiversité du Nord dans la continuité des collaborations déjà établies entre les différents ministères et les universités. L’intégration du savoir traditionnel autochtone est également prévue.

Un tel atlas du Québec nordique constitue une première. Dans le cadre du Plan Nord, il permettra de répondre aux besoins touchant la planification écologique et la constitution du réseau d’aires protégées sur le territoire.

Principaux partenaires

Logo -  Fondation Prince Albert II de Monaco    Logo - Le consortium Ouranos    Logo - Centre de données sur le patrimoine naturel
 Fondation Prince Albert II
de Monaco
   Le consortium Ouranos    Le Centre de données sur
le patrimoine naturel
 

Barre de navigation

| Accueil | Plan du site | Accessibilité | Pour nous joindre | Quoi de neuf? | Sites d'intérêt | Recherche | Où trouver? |

| Accès à l'information | Politique de confidentialité | Réalisation du site | À propos du site | Abonnement aux fils RSSAbonnement |


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016