Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

La biosécurité et les organismes génétiquement modifiés (OGM)

Glossaire

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

ADN :
L'acide désoxyribonucléique (ADN) est une longue molécule chimique fortement comprimée en forme d’échelle tordue, qui compose le ou les chromosomes contenus dans le noyau d’une cellule. Il contient les gènes et représente le matériel héréditaire nécessaire à la reproduction.

Biodiversité :
Cette expression est un synonyme de « diversité biologique ». 
Le plus souvent, on parle de la diversité des espèces dans une région. Par exemple, au Québec, il y a 31 650 espèces animales, dont 25 000 insectes et 91 mammifères, et 8 800 espèces végétales.
Quand on fait référence à la diversité des écosystèmes, on parle de l'ensemble des habitats terrestres, aquatiques ou marins d'une région précise. Ainsi, dans un désert, il y a moins de biodiversité, car il n'y a que du sable. Dans une forêt où coulent des ruisseaux, la biodiversité est plus grande car plusieurs espèces peuvent s'abreuver ou même trouver un habitat (les diverses espèces de poissons, par exemple).

Cellule :
La plus petite structure vivante, l’élément de base de tout organisme vivant.

Chromosome :
Élément du noyau de la cellule formé par l’ADN fortement comprimé et contenant les gènes.

Code génétique :
Code de correspondance entre les acides nucléiques (ADN et ARN) et les protéines nécessaires aux organismes vivants. Il fait correspondre un triplet (succession ordonnée de 3 bases dans l'ADN ou l'ARN) à un acide aminé servant dans la fabrication d'une protéine. Ce code est universel, c'est à dire commun à tous les vivants (à quelques exceptions près).

Retour au menu

Gène :
Partie de l’ADN d’un chromosome. Le gène contient l’information biologique servant à la transmission et à la manifestation d’un caractère héréditaire précis (ex. : couleur des yeux ou des cheveux). Une cellule humaine contient environ 30 000 gènes

Génie génétique (ou transgénèse):
Ensemble de techniques permettant d'introduire dans une cellule un gène qu'elle ne possède pas, ou de modifier l'expression d'un gène déjà présent dans cette cellule.

Génétique :
Qui concerne les gènes, l’hérédité. Branche de la biologie qui étudie les gènes.

Génome :
Ensemble des gènes formant le matériel génétique et permettant la transmission des informations nécessaires à produire les organismes vivants.

Héréditaire :
Qui se transmet d'une génération à l'autre.

Noyau cellulaire :
Partie à l’intérieur d’une cellule qui contient et protège les chromosomes.

Retour au menu

OGM (Organisme génétiquement modifiés):
Organisme dont le génome a été modifié par génie génétique. Les cellules reproductrices de l'organisme possédant la modification, celle-ci est transmissible à la descendance. Bien que n'étant pas mentionné dans le Protocole de Cartagena, le terme OGM peut différer en sens selon l'utilisateur. Les OGM regroupent les OVM au sens du Protocole mais on appelle aussi couramment «OGM» des produits génétiquement modifiés prêts à la consommation qui ne sont plus vivants et ne disposent plus de leur capacité à se reproduire, par exemple la farine ou les aliments cuisinés issus d'OVM. Ces derniers ne sont pas des OVM suivant la définition du Protocole, et ne sont donc pas couverts par le Protocole. Par ailleurs, en Europe, un OGM est défini comme «un organisme dont le matériel génétique a été modifié d'une manière qui ne s'effectue pas naturellement par multiplication et/ou par recombinaison naturelle» (Directive 90/220). Le Codex Alimentarius, un organisme des Nations Unies, fait aussi référence aux OGM dans un sens semblable. Ainsi, selon l'endroit où ils sont utilisés, OGM et OVM peuvent être ou non des synonymes.

OVM (Organisme vivant modifié) :
 
Le Protocole de Cartagena définit un OVM comme étant « tout organisme vivant possédant une combinaison de matériel génétique inédite obtenue par recours à la biotechnologie moderne ». Par organisme vivant, le Protocole entend « toute entité biologique capable de transférer ou de répliquer du matériel génétique, y compris des organismes stériles, des virus et des viroïdes ».

Retour au menu

Protocole de Cartagena :
De son vrai nom, le « Protocole de Cartagena sur la prévention des risques biotechnologiques relatif à la Convention sur la diversité biologique » a pour objectif de contribuer à contrôler le transport, le mouvement entre les pays et l’utilisation d’un OVM, en assurant un degré adéquat de protection de la diversité biologique et de prévention des risques pour la santé humaine. Il est basé sur l’approche de précaution.

Transgénique, aliment :
Aliment fabriqué à partir de céréales, légumes, etc. dans lesquels on a introduit des gènes par génie génétique afin d’obtenir des caractéristiques nouvelles recherchées.

Retour à Biosécurité


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017