Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Les bryophytes rares du Québec

Espèces prioritaires pour la conservation

Les bryophytes (anthocérotes, hépatiques et mousses) constituent un groupe de plantes méconnues et traditionnellement négligées qui couvrent de vastes superficies dans certains habitats comme les tourbières ou les pessières à mousses. Les bryophytes rares sont plus diversifiées dans le Nord du Québec et 70 % d’entre elles se trouvent dans des milieux ouverts, un grand nombre étant associées aux substrats acides.

Dans le but de promouvoir la connaissance de ce groupe de plantes, le Ministère a publié en 2010 cet ouvrage unique qui présente les espèces de bryophytes les plus rares. Il s’agit également d’un premier effort visant à identifier les espèces les plus susceptibles d’avoir besoin de protection au Québec.

Pour la publication de ce document, 182 taxons ont été retenus, ce qui représente 22 % de la flore bryologique du Québec. Il s’agit des espèces de rang SH ou S1 selon la méthodologie de NatureServe, c’est-à-dire celles qui sont les plus à risque du point de vue de la conservation. Chaque espèce, représentée par un dessin et par une photo, y est décrite sous l’angle de la taxonomie, de l’habitat, de la répartition et de la précarité (sous-nationale, nationale et mondiale).

Le document présente un tableau sommaire des caractéristiques de ce groupe de plantes. Il révèle que plus du tiers des occurrences de bryophytes rares sont localisées, au moins partiellement, dans une aire protégée, ce qui procure une conservation minimale à plus de 80 % des espèces retenues.

Le document, dont le tirage est limité, est disponible en format PDF sur le site Web du Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ).

Document PDF, 15 Mo


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017