Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce vulnérable au Québec


Érable noir

Nom latin : Acer nigrum - Famille : Sapindacées (famille de l’érable)

Comment la reconnaître?
L’érable noir ressemble beaucoup à l’érable à sucre. Ses feuilles sont trilobées, vert foncé sur le dessus et mesurent de 15 à 25 cm de longueur (pétiole inclus). Le revers des feuilles et le pétiole sont couverts de petits poils, ce qui leur donne une couleur vert jaunâtre.

L’érable à sucre se distingue par ses feuilles formées généralement de 5 lobes profonds, glabres en dessous et vert jaunâtre au-dessus, à dents évidentes. Elles deviennent rouge vif à l’automne, contrairement aux feuilles de l’érable noir, qui prennent une teinte jaune brunâtre.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes  Historique
Disparue

Où la trouve-t-on?
L’érable noir préfère l’ombre et nécessite un milieu moyennement humide, souvent sur substrat calcaire. Au Québec, cette espèce croît seulement dans les portions les plus tempérées du territoire. Son aire de répartition est donc beaucoup plus restreinte que celle de l’érable à sucre. On trouve l’érable noir de manière sporadique dans les régions de l’Outaouais (07), des Laurentides (15), de Lanaudière (14), de Montréal (06), de Laval (13) et de la Montérégie (16).

Photo : Pierre Petitclerc, MFFP

Pourquoi est-elle menacée?

Environ 70 populations d’érable noir ont été vues récemment sur le terrain. Cependant, la grande majorité est de qualité passable ou faible. La principale menace vient de l’expansion urbaine, principalement dans la grande région de Montréal, où se trouvent près de la moitié des occurrences récentes. Dans cette portion de territoire se trouvent également quelques occurrences dans des aires protégées, mais fortement perturbées par les aménagements et la fréquentation humaine.
Érable noir
Photo : Pierre Petitclerc, MFFP