Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce vulnérable au Québec


Ail des bois

Nom latin :Allium tricoccum  - Famille : Amaryllidacées (famille de l’amaryllis)

Comment la reconnaître?
L’ail des bois forme généralement de grandes colonies et se reconnaît à ses 1 à 3 feuilles d’un vert uniforme, semblables à celles du muguet et émergeant très tôt au printemps. L’odeur et le goût d’ail caractérisant toute les parties de la plante permettent de la distinguer des autres espèces qui lui ressemblent. Les feuilles ne persistent que quelques semaines et se flétrissent une fois que les arbres ont pleinement déployé leurs feuilles.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes  Historique
Disparue

Où la trouve-t-on?
On trouve l’ail des bois dans les forêts d’érable à sucre, particulièrement dans les mi-versants, les bas de pente et en bordure des cours d’eau, dans des sols humides et riches en minéraux. Il est souvent associé au frêne d’Amérique, à l’érythrone d’Amérique et au trille rouge.

Photo : Pierre Petitclerc, MRN

Pourquoi est-elle menacée?

Sur le territoire québécois, on connaît plus de 370 occurrences de l’ail des bois, mais plus de 80 sont historiques (dernières observations datant de plus de 20 ans) et une quinzaine d’autres sont considérées comme disparues. Seules 47 populations possèdent une qualité de bonne à excellente. Le développement urbain et agricole ainsi que la cueillette des bulbes en grande quantité ont occasionné une diminution importante des effectifs de l’ail des bois au Québec.
Ail des bois
Photo : Normand Dignard, MRN