Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Asclépiade de l’intérieur1

Nom latin :Asclepias tuberosa var. interior  - Famille : Apocynacées (famille de l’apocyn)

Comment la reconnaître?
Il s’agit d’une plante herbacée vivace qui affectionne les milieux calcaires. Contrairement aux autres asclépiades, elle ne produit pas de suc laiteux. Sa tige est pubescente et munie de feuilles peu ou pas pétiolées, le plus souvent alternes. Les fleurs sont jaune vif à orangées, donc très voyantes, et réunies en ombelles. La floraison a lieu de la mi-juin à août. Les fruits (follicules) sont dressés, fusiformes et s’ouvrent à la fin de l’été pour disperser leurs graines aigrettées.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes

Où la trouve-t-on?
L’asclépiade de l’intérieur croît dans les alvars, des milieux ouverts, rocheux et secs, et sur les rivages calcaires. On ne la trouve que dans l’Outaouais.

Photo : Vincent Piché, MDDELCC

Pourquoi est-elle menacée?

La rareté de cette plante est étroitement associée à celle de son habitat. Au Québec, on ne connaît que 2 occurrences d’asclépiade de l’intérieur. L’ensemble des occurrences comprend environ 1 000 individus. Bien que l’accès à l’un des sites soit restreint, les menaces potentielles ont trait à des aménagements riverains tels que le débroussaillage, le remblayage et la construction. Les quelques populations québécoises méritent donc une protection particulière

1Le nom apparaissant dans le Règlement sur les espèces floristiques menacées ou vulnérables et leurs habitats est « asclépiade tubéreuse ».

Asclépiade de l’intérieur
Photo : Daniel Gagnon