Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Aster à rameaux étalés

Nom latin : Eurybia divaricata - Famille : Astéracées (famille de la marguerite)

Comment la reconnaître?
Plante herbacée vivace, l’aster à rameaux étalés est issu d’un rhizome et forme souvent des colonies (clones). La tige zigzagante porte dans sa partie inférieure des feuilles à base cordée et à marge profondément dentée. Les feuilles supérieures, ovées à lancéolées, se montrent moins dentées, mais plus petites. Les capitules, plus ou moins nombreux, possèdent des rayons blancs et un centre jaune virant au pourpre avec l’âge et ils sont réunis dans une inflorescence aplatie (corymbe). Les fruits sont des akènes surmontés d’un anneau de soies.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes  Disparue

Où la trouve-t-on?
Au Québec, on ne le trouve qu’en Montérégie. L’espèce pousse dans des forêts mixtes ou de feuillus, des clairières, souvent sur des sites rocheux et plutôt secs. Préférant le couvert forestier, l’aster à rameaux étalés est toutefois favorisé par la lumière puisqu’il s’établit souvent dans les trouées causées par la chute d’un arbre, les bordures forestières ou dans la marge des anciens sentiers.

Photo : Vincent Piché, MDDELCC

Pourquoi est-elle menacée?

Au Québec, on connaît actuellement 14 occurrences d’aster à rameaux étalés, toutes situées sur des terres privées. Seulement quelques occurrences comptent un effectif suffisant pour se maintenir à long terme. Les autres sont presque toutes de très petite taille, ne comptant que quelques clones où l’on observe peu ou pas de reproduction sexuée. Le développement urbain et agricole, la coupe forestière, des pratiques non appropriées d’aménagement forestier et la fermeture de la canopée constituent les principales menaces à la survie de l’espèce.
Aster à rameaux étalés
Photo : Pierre Petitclerc, MFFP

Fiche détaillée à venir