Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Aster du golfe Saint-Laurent

Nom latin : Justicia americana - Famille : Astéracées (famille de la marguerite)

Comment la reconnaître?
Plante herbacée annuelle, complètement glabre et charnue, l’aster du golfe Saint-Laurent possède une tige de 1 à 30 cm de hauteur, simple ou ramifiée, chaque ramification portant un ou plusieurs capitules qui, contrairement à ceux des autres asters, sont dépourvus de rayons. Sa floraison est tardive (septembre), et le fruit se compose d’un akène pubescent, muni de soies égalant ou dépassant en hauteur les fleurs.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes  Historique
Disparue

Où la trouve-t-on?
L’aster du golfe Saint-Laurent, que l’on ne trouve qu’aux îles de la Madeleine, croît sur le pourtour de lagunes, de bassins ou d’étangs partiellement isolés de la mer par des cordons dunaires. Dans les quelques secteurs où il est présent, il occupe une étroite bande de l’étage supérieur et intermédiaire du rivage, entre les étendues d’eau ou de sable dénudé et la végétation dense des marais.

Photo : Alain Richard, MDDELCC

Pourquoi est-elle menacée?

Le Québec abrite les populations les plus importantes au monde de l’aster du golfe Saint-Laurent. On ne connaît que 12 occurrences au Québec; trois sont considérées comme disparues et deux n’ont pas été retrouvées. Son habitat est dépendant du rythme des marées et des divers phénomènes naturels qui permettent de maintenir l’habitat à un stade pionnier. Il est donc important que ces phénomènes puissent se maintenir à long terme. L’impact des perturbations d’origine anthropique directe, telles que le remblayage, la construction de chalets et les activités récréotouristiques, semble mineur.
Aster du golfe Saint-Laurent
Photo : Alain Richard, MDDELCC