Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Astragale de Robbins - Illustrations originales de Réjean RoyAstragale de Fernald

Astragalus robbinsii var. fernaldii
Famille des fabacées (famille du pois)
Fernald’s milk-vetch

Statut : menacée au Québec

DESCRIPTION

Plante herbacée vivace, issue d’un rhizome court, peu ou pas ramifié. Tiges décombantes à ascendantes, de 15 à 30 cm de longueur. Feuilles alternes, de 4 à 8 cm de longueur et comptant de 9 à 17 folioles densément pubescentes à la face inférieure, Illustrations originales de Réjean Royd’où leur aspect grisâtre, et légèrement pubescentes à la face supérieure, surtout près des marges. Inflorescence constituée de 1 à 3 grappes pédonculées, insérées à l'aisselle des feuilles supérieures, portant chacune de 10 à 20 fleurs; calice couvert de poils raides blancs ou de brunâtres à noirâtres; pétales violets à lilas, rarement blancs. Fruit : une gousse de forme ovale, de 10 à 18 mm de longueur et couverte de poils raides blancs ou de brunâtres à noirâtres; stipe de la gousse de 0,5 à 3 mm de longueur et plus court que le tube du calice.

Illustrations originales de Réjean Roy

Espèces voisines : astragale de Robbins variété mineur (Astragalus robbinsii var. minor) et astragale élégant (Astragalus eucosmus).

Traits distinctifs : stipe de la gousse d’une longueur inférieure à 3 mm; folioles poilues à la face supérieure; calice et gousse couverts de poils blancs chez la majorité des plantes.

Aire de répartition de l'astragale de robbins au QuébecAire de répartition de l'astragale de robbins en Amérique du NordRÉPARTITION

Endémique du golfe du Saint-Laurent

Amérique du Nord : Québec et Terre-Neuve.

Québec : région de Blanc-Sablon.

L'astragale de Robbins - Photo Francis BoudreauHABITAT

Toundra, à moins d’un kilomètre du rivage marin actuel, sur les versants de buttes calcaires, dans le haut des collines et au sommet de falaises, là où l’action du gel et du dégel laisse la roche calcaire à nu. Occasionnellement sur les bords de chemins et de sentiers.

BIOLOGIE

Espèce qui croît en pleine lumière sur des substrats calcaires. Floraison en juillet et en août. Fruits à maturité en août. Reproduction par graine uniquement. Germination et établissement des plantules limités à des plaques de fines particules calcaires. Recrutement apparemment suffisant pour assurer le maintien des populations.

PROBLÉMATIQUE DE CONSERVATION

L'astragale de Robbins - Photo Francis BoudreauLe développement urbain, l’extraction du calcaire pour les travaux de voirie, le piétinement et la circulation en véhicules tout-terrain ou en motoneiges peuvent contribuer à la raréfaction de l’astragale de Fernald. Au Québec, on en connaît seulement cinq occurrences totalisant moins de 20 000 individus. La répartition de l’espèce sur six kilomètres de côte seulement de même que son habitat très restreint rendent la situation de l’espèce très précaire au Québec. Aucun de ses habitats n’est actuellement protégé. Depuis février 2001, l’astragale de Robbins variété de Fernald bénéficie, à titre d’espèce menacée, d’une protection juridique au Québec. L’espèce est considérée fortement menacée à Terre-Neuve et le statut d'espèce préoccupante lui a été attribué en 1997 par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

CONTRIBUTION AU CDPNQ

Le Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ) maintient à jour sa banque de données sur les espèces menacées ou vulnérables grâce aux observations de scientifiques et de naturalistes qui parcourent le territoire, identifient les espèces et documentent les sites d’intérêt.

Des formulaires de rapport d’occurrence (papier ou gabarit électronique) sont utilisés pour recueillir et transmettre les renseignements nécessaires à l’enregistrement d’une occurrence au CDPNQ. Si vous désirez soumettre vos observations, ces formulaires vous seront acheminés afin que vous puissiez les remplir. À la réception, ils seront revus et vos observations seront incorporées ultérieurement au CDPNQ à titre de nouvel enregistrement ou de mise à jour d’un enregistrement antérieur.

Pour plus de renseignements, veuillez vous adresser au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec.

RÉFÉRENCES UTILES

Barneby, R.C. 1964. Atlas of North American Astragalus. Memoir of the New York Botanical Garden no 13. 1188 p.

Fernald, M.L. 1950. Gray’s Manual of Botany, 8th edition. Timber Press, Portland, Oregon. 1632 p.

Morisset, P. et M. Garneau. 1995. Les plantes susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables et autres plantes rares de la région de Blanc-Sablon, Basse-Côte-Nord. Rapport préparé pour le gouvernement du Québec, ministère de l’Environnement et de la Faune, Direction de la conservation et du patrimoine écologique, Québec. 48 p.

Morisset, P. 1996. La situation de l’astragale de Robbins variété de Fernald (Astragalus robbinsii var. fernaldii) dans l’est du Canada. Direction de la conservation et du patrimoine écologique, ministère de l’Environnement et de la Faune, Québec. 35 p.

Rousseau, J. 1933. Les Astragalus du Québec et leurs alliés immédiats. Contributions du laboratoire de botanique de l’Université de Montréal no 24. 66 p.

Rydberg, P.A. 1928. Notes on Fabaceæ. X. Bulletin of the Torrey Botanical Club 55: 119-132.

VOTRE CONTRIBUTION EST GRANDEMENT APPRÉCIÉE.

Février 2001

Début du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017