Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Athyrie alpestre - Illustration originale de Réjean RoyAthyrie alpestre

Athyrium alpestre subsp. americanum
Famille des dryoptéridacées (famille de la dryoptère)
American alpine lady fern

Statut : menacée au Québec

DESCRIPTION

Plante herbacée vivace, atteignant 80 cm de hauteur, issue d’un rhizome ascendant et écailleux. Frondes en couronne, toutes semblables. Stipe généralement court, noirâtre à la base, mesurant moins du tiers de la longueur de la fronde et garni de quelques écailles lancéolées de couleur brun pâle. Illustration originale de Réjean Roy - SoresLimbe étroitement elliptique à lancéolé, rétréci dans le bas, acuminé à l’extrémité, de couleur vert tendre; segments crénelés, étroits et distants les uns des autres. Sores arrondis à elliptiques, disposés près de la marge des segments nus ou couverts d’une indusie très rudimentaire.

Illustration originale de Réjean Roy

RÉPARTITIONAire de répartition de l'athyrie alpestre au QuébecAire de répartition de l'athyrie alpestre en Amérique du Nord

Disjointe

Amérique du Nord : du sud de l’Alaska jusqu’en Alberta, au Colorado et en Californie; isolée au Yukon, en Alaska, dans l’Est du Québec, à Terre-Neuve, au Labrador et au Groenland.

Québec : Gaspésie, Bas-Saint-Laurent et les monts Groulx.

L'athyrie alpestre sous-espèce américaine - Photo Norman DignardHABITAT

Prairies, talus d’éboulis, combes à neige et bords de ruisseaux en milieux alpins (c’est-à-dire au-dessus de la limite des arbres) et subalpins.

BIOLOGIE

Espèce qui croît en pleine lumière. Sporulation de la mi-juillet à la fin d’août.

PROBLÉMATIQUE DE CONSERVATION

Le développement récréotouristique peut contribuer à la raréfaction de l’athyrie alpestre. Au Québec, on connaît huit occurrences de l’espèce, dont quatre sont historiques (dernières observations datant de plus de 25 ans). La majorité des occurrences correspondent à de petites populations. Depuis 1995, l’espèce bénéficie, à titre d’espèce menacée, d’une protection juridique au Québec et la majorité de ses habitats sont protégés. L’athyrie alpestre sous-espèce américaine est rare ou fortement menacée en Alberta, à Terre-Neuve et dans deux des dix États américains où elle est rapportée.

CONTRIBUTION AU CDPNQ

Le Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ) maintient à jour sa banque de données sur les espèces menacées ou vulnérables grâce aux observations de scientifiques et de naturalistes qui parcourent le territoire, identifient les espèces et documentent les sites d’intérêt.

Des formulaires de rapport d’occurrence (papier ou gabarit électronique) sont utilisés pour recueillir et transmettre les renseignements nécessaires à l’enregistrement d’une occurrence au CDPNQ. Si vous désirez soumettre vos observations, ces formulaires vous seront acheminés afin que vous puissiez les remplir. À la réception, ils seront revus et vos observations seront incorporées ultérieurement au CDPNQ à titre de nouvel enregistrement ou de mise à jour d’un enregistrement antérieur.

Pour plus de renseignements, veuillez vous adresser au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec.

RÉFÉRENCES UTILES

Bouchard, A., S. Hay, L. Brouillet, M. Jean et I. Saucier. 1991. The rare vascular plants of the island of Newfoundland/Les plantes vasculaires rares de l’île de Terre-Neuve. Musée canadien de la nature, Ottawa, Syllogeus no 65. 165 p.

Cody, W.J. et D.M. Britton. 1989. Les fougères et les plantes alliées du Canada. Direction générale de la recherche, publication 1829F, Agriculture Canada, Ottawa. 452 p.

Couillard, L. et FLEURBEC/G. Lamoureux, S. Lamoureux/. 1995. L’athyrie alpestre sous-espèce américaine, espèce menacée au Québec. Gouvernement du Québec, ministère de l’Environnement et de la Faune, Direction de la conservation et du patrimoine écologique, Québec.

Dignard, N. 1998. La situation de l’athyrie alpestre sous-espèce américaine (Athyrium alpestre subsp. americanum) au Québec. Gouvernement du Québec, ministère de l’Environnement et de la Faune, Direction de la conservation et du patrimoine écologique. 27 p.

Fernald, M.L. 1950. Gray’s Manual of Botany, 8th edition. Timber Press, Portland, Oregon. 1632 p.

Fleurbec. 1993. Fougères, prêles et lycopodes. Guide d’identification Fleurbec. Fleurbec auteur et éditeur, Saint-Henri-de-Lévis, Québec. 512 p. 62 cartes, 390 photos couleur.

VOTRE CONTRIBUTION EST GRANDEMENT APPRÉCIÉE.

Fiche rédigée par Norman Dignard du ministère des Ressources naturelles dans le contexte d’une entente conclue avec le ministère de l’Environnement en vertu de la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables
Février 2001

Début du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017