Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Carmantine d’Amérique

Nom latin : Justicia americana - Famille : Acanthacées (famille de la carmantine)

Comment la reconnaître?
Plante herbacée vivace mesurant de 20 à 100 cm de hauteur, la carmantine d’Amérique développe un vaste réseau de rhizomes. De gros stolons émergent à la base de la tige hexagonale simple. Les feuilles simples, lancéolées et opposées ne dépassent pas les 15 cm de longueur. Les fleurs violettes et blanches, ponctuées de pourpre, sont groupées en épis compacts et portées par de longs pédoncules rigides se dressant à l’aisselle des feuilles. La fleur irrégulière comprend une lèvre inférieure à trois lobes divergents et une lèvre supérieure bilobée, dressée et colorée. Le fruit consiste en une capsule cylindrique s’ouvrant à maturité et contenant de deux à quatre graines en forme de rein.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes  Historique
Disparue

Où la trouve-t-on?
Au Québec, on trouve la carmantine d’Amérique essentiellement sur les rives du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Mille-Îles ainsi que le long de la rivière Godefroy, près de Bécancour. Plante des milieux humides, cette herbacée croît sur les rives des cours d’eau et des étangs, sur substrats de gravier, de sable ou de matière organique. Elle préfère les courants rapides et pousse de manière optimale dans une eau de 15 à 20 cm de profondeur, mais tolère parfois des sols très humides non submergés.

Photo : Vincent Piché, MDDELCC

Pourquoi est-elle menacée?

La carmantine d’Amérique a un faible taux de reproduction sexuée et elle se reproduit plutôt végétativement par des fragments de tiges ou de stolons qui s’implantent sur les rives, après une courte dérive dans l’eau. Son habitat a subi de fortes pressions dans le passé et la moitié des 14 occurrences sont maintenant disparues et deux autres sont historiques (dernières observations datant de plus de 20 ans).

L’urbanisation de la région de Montréal, le remblayage et l’augmentation de la pollution des eaux du fleuve Saint-Laurent par les industries ont contribué à la raréfaction de la carmantine d’Amérique.
Carmantine d’Amérique
Photo : Francis Boudreau, MDDELCC

Fiche détaillée à venir