Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Cicutaire maculée variété de Victorin - Illustration originale de Réjean RoyCicutaire de Victorin

Cicuta maculata var. victorinii
Famille des apiacées (famille de la carotte)
Victorin’s water hemlock

Statut : menacée au Québec

DESCRIPTION

Plante herbacée vivace, glabre, de 0,5 à 2 m de hauteur, issue d’un court rhizome surmontant un faisceau de 5 à 10 tubercules oblongs. Tige dressée, souvent rayée de pourpre, creuse sauf aux nœuds, entourée par le pétiole des feuilles. Feuilles lancéolées à ovées-lancéolées, alternes, de 10 à 80 cm de longueur et de 4 à 8 cm de largeur, divisées en 3 segments composés de folioles linéaires-lancéolées, finement dentées. Inflorescence formée d’ombellules à pédicelles inégaux; fleurs blanches, petites et pédicellées. Fruit : un achaine double, pâle à brun foncé (pourpré sur le terrain), de 3,5 à 4 mm de longueur, se séparant en 2 moitiés à maturité, chacune ornée de côtes liégeuses plus proéminentes sur les côtés que sur le dos où elles sont parfois absentes. Lorsque coupés, la tige et les tubercules exsudent un liquide huileux jaunâtre à odeur de panais. Toutes les parties de la plante sont toxiques.

Achaine - Illustration originale de Réjean RoyEspèces voisines : cicutaire maculée variété maculée (Cicuta maculata var. maculata).

Traits distinctifs : folioles linéaires-lancéolées; achaine avec des côtes latérales proéminentes et des côtes dorsales peu développées ou absentes.

RÉPARTITIONAire de répartition de la cicutaire maculée au QuébecAire de répartition de la cicutaire maculée en Amérique du Nord

Endémique de l'estuaire du Saint-Laurent

Amérique du Nord : Québec

Québec : le long de l’estuaire d’eau douce et saumâtre du Saint-Laurent, de Grondines à Beaupré sur la rive nord et de Lotbinière à Saint-Jean-Port-Joli sur la rive sud.

HABITAT

Marais intertidaux, le plus souvent dans les herbaçaies hautes et denses à spartine pectinée de l’étage supérieur et parfois dans les herbaçaies ouvertes et basses à scirpe américain de l’étage moyen balayé quotidiennement par les marées.

BIOLOGIE

Espèce qui croît en pleine lumière. Floraison de juin à septembre. Pollinisation par les insectes. Fruits à maturité de août à septembre. Les côtes liégeuses des achaines leur permettent de flotter, ce qui facilite leur dispersion par l’eau. Multiplication végétative par le rhizome.

PROBLÉMATIQUE DE CONSERVATION

L'agrandissement des zones de villégiature, la construction de nouvelles infrastructures routières et portuaires, la circulation des véhicules tout-terrain et la tonte de l'hydrolittoral peuvent contribuer à la raréfaction de la variété de Victorin. Au Québec, on en connaît 35 occurrences dont cinq sont historiques (dernières observations datant de plus de 25 ans). Des 26 occurrences récemment vérifiées, onze sont d’excellente ou de bonne qualité et quatre seulement se situent dans un territoire protégé. Depuis février 2001, la cicutaire maculée variété de Victorin bénéficie, à titre d’espèce menacée, d’une protection juridique au Québec. Le statut d’espèce préoccupante lui a été attribué en 1987 par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

CONTRIBUTION AU CDPNQ

Le Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ) maintient à jour sa banque de données sur les espèces menacées ou vulnérables grâce aux observations de scientifiques et de naturalistes qui parcourent le territoire, identifient les espèces et documentent les sites d’intérêt.

Des formulaires de rapport d’occurrence (papier ou gabarit électronique) sont utilisés pour recueillir et transmettre les renseignements nécessaires à l’enregistrement d’une occurrence au CDPNQ. Si vous désirez soumettre vos observations, ces formulaires vous seront acheminés afin que vous puissiez les remplir. À la réception, ils seront revus et vos observations seront incorporées ultérieurement au CDPNQ à titre de nouvel enregistrement ou de mise à jour d’un enregistrement antérieur.

Pour plus de renseignements, veuillez vous adresser au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec.

RÉFÉRENCES UTILES

Brouillet, L., D. Bouchard et F. Coursol. 1996. Les plantes susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables et autres plantes rares de l’estuaire fluvial du Saint-Laurent entre Grondines et Saint-Jean-Port-Joli. Rapport préliminaire préparé pour le ministère de l’Environnement et de la Faune du Québec, Direction de la conservation et du patrimoine écologique. 67 p. + annexes.

Coursol, F. 1999. La situation de la cicutaire maculée variété de Victorin (Cicuta maculata var. victorinii) au Québec. Gouvernement du Québec, ministère de l'Environnement, Direction de la conservation et du patrimoine écologique, Québec. 39 p.

Fernald, M.L. 1950. Gray’s Manual of Botany, 8th edition. Timber Press, Portland, Oregon. 1632 p.

Legault, A. 1986. Statut du Cicuta maculata var. victorinii. Espèce rare. Comité sur le statut des espèces menacées de disparition au Canada (CSEMDC), Ottawa. 20 p.

Mulligan, G.A. 1980. The genus Cicuta in North America. Canadian Journal of Botany 58: 1755-1767.

VOTRE CONTRIBUTION EST GRANDEMENT APPRÉCIÉE.

Février 2001

Début du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016