Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Cicutaire de Victorin

Nom latin : Cicuta maculata var. victorinii - Famille : Apiacées (famille de la carotte)

Comment la reconnaître?
Plante herbacée vivace de 50 cm à 2 m de hauteur issue d’un rhizome. Tige dressée, souvent rayée de pourpre, creuse sauf aux nœuds. Feuilles lancéolées, alternes, de 10 à 80 cm de longueur, divisées en 3 segments composés de folioles linéaires et finement dentées. Petites fleurs blanches. Fruit constitué d’un double akène, beige à brun foncé. Lorsque coupés, la tige et les tubercules exsudent un liquide huileux jaunâtre. Toutes les parties de la plante sont toxiques.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes  Historique
Disparue

Où la trouve-t-on?
La cicutaire maculée s’avère une plante commune partout en Amérique du Nord. Toutefois, la variété de Victorin est exclusive au Québec. Elle ne croît que dans la zone intertidale de l’estuaire d’eau douce ou légèrement saumâtre du fleuve Saint-Laurent. La limite de son aire de répartition se situe au sud-ouest à Grondines, tandis que sa limite nord-est est à Saint-Jean-Port-Joli. Elle occupe surtout l’hydrolittoral supérieur les trois quarts du temps et parfois, l’hydrolittoral moyen, notamment dans des vasques de boue fluide.

Photo : Gildo Lavoie

Pourquoi est-elle menacée?

Pour le moment, on ne connaît que 55 occurrences récentes, dont 13 seulement qui sont d’excellente ou de bonne qualité. Bien que l’ensemble des populations semblent demeurer stables, les principales menaces ont trait aux activités humaines, comme le passage répété de véhicules tout-terrain, les constructions de nouvelles infrastructures humaines telles que murets et marinas.
Cicutaire de Victorin
Photo : Francis Boudreau