Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce vulnérable au Québec


Conopholis d’Amérique

Nom latin : Conopholis americana - Famille : Orobanchacées (famille de l’orobanche)

Comment la reconnaître?
Ressemblant un peu à un cône de pin blanc, ce parasite du chêne rouge est dépourvu de chlorophylle. Il arbore une couleur jaunâtre et devient brun sombre à l’automne. Entièrement sans poils, il peut atteindre de 5 à 25 centimètres de hauteur. Coiffées par un épi dense, les tiges poussent souvent en groupes; elles sont non ramifiées et recouvertes d’écailles. Les fleurs sont sessiles ou presque, la corolle est bilabiée et de couleur jaune pâle et les étamines sont saillantes. Le fruit est constitué d’une capsule de forme ovoïde.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes  Historique

Où la trouve-t-on?
On rencontre le conopholis d’Amérique de manière sporadique, au pied de chênes rouges, son hôte, et ce, dans les régions de l’Outaouais (07), de la Montérégie (16), des Laurentides (15), de Lanaudière (14) et du Bas-Saint-Laurent (01). Il semble affectionner les sols épais et humides.

Photo : Pierre Petitclerc, MRNF

Pourquoi est-elle menacée?

On ne connaît qu’une trentaine d’occurrences récentes, dont seulement 10 sont de bonne ou d’excellente qualité. L’espèce est menacée par la coupe forestière et la construction de routes. La construction domiciliaire, de plus en plus fréquente sur les hauts sommets, pourrait devenir une menace sérieuse.
Conopholis d’Amérique
Photo : Pierre Petitclerc, MRNF