Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Corallorhize d’automne

Nom latin : Corallorhiza odontorhiza var. odontorhiza - Famille : Orchidacées (famille du sabot de la Vierge)

Comment la reconnaître?
Petite plante herbacée vivace vivant en symbiose avec un champignon, la corallorhize d’automne se caractérise par l’absence de chlorophylle. Sa tige très fine, rougeâtre à jaunâtre, à base souvent bulbeuse, est issue d’un rhizome en forme de corail. Les feuilles sont réduites à de courtes gaines. L’inflorescence terminale en grappe compte de 4 à 11 petites fleurs irrégulières, de la même couleur que la tige, sauf le labelle. Ce dernier est blanc, tacheté de violet-pourpre, sans lobe ni dent, au rebord ondulé. Le fruit est constitué d’une capsule pendante, pouvant mesurer 8 mm de longueur.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Historique Disparue

Où la trouve-t-on?
À la périphérie nord de son aire de répartition, la corallorhize d’automne n’est présente que dans la région des Laurentides (15). Au Québec, cette espèce affectionne les forêts exposées au sud, peu denses, dominées par le hêtre, le chêne rouge et l’érable à sucre, sur un sol sablonneux et bien drainé. Aux États-Unis, cette espèce préfère les boisés de pins, de chênes ou de thuyas, sur des sols sablonneux.

 

Pourquoi est-elle menacée?

L’unique occurrence récente, bien que située dans un parc national, ne compte qu’une vingtaine d’individus et n’a pas été observée depuis plus de 10 ans. Ce faible effectif ainsi que les caractéristiques biologiques de l’espèce constituent les principales entraves à son maintien et à son expansion. Même si l’espèce se trouve à l’extérieur du réseau de sentiers du parc, l’activité humaine pourrait aussi représenter une menace.
Corallorhize d’automne
Photo : Patrick Nantel