Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Cypripède œuf-de-passereau

Nom latin : Cypripedium passerinum - Famille : Orchidacées (famille du sabot de la Vierge)

Comment la reconnaître?
Il s’agit d’une plante herbacée vivace, atteignant rarement plus de 20 cm au Québec. La tige est densément pubescente et munie de 5 feuilles entières, vert pâle et pubescentes. La fleur, habituellement solitaire, est formée de 3 sépales foliacés et de 3 pétales latéraux blancs, avec labelle gonflé, blanc et ponctué de pourpre.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes  Historique
Disparue

Où la trouve-t-on?
Actuellement, on ne trouve cette espèce disjointe que sur la Côte-Nord et au nord du Québec. Le cypripède œuf-de-passereau occupe deux types d’habitats : il s’agit d’une part des landes, des milieux ouverts dominés par un tapis arbustif bas et entrecoupés de zones de graviers calcaires, et d’autre part des sommets de talus d’éboulis plus ou moins ombragés, au pied de falaises mortes, aussi calcaires.

Photo : Francis Boudreau

Pourquoi est-elle menacée?

Le nombre réduit et la faible taille des colonies du cypripède œuf-de-passereau rendent la situation de cette espèce calcicole précaire au Québec. La récolte de spécimens et le piétinement constituent les principales menaces anthropiques.
Cypripède œuf-de-passereau
Photo : Francis Boudreau