Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce vulnérable au Québec


Dentaire à deux feuilles1

Nom latin : Cardamine diphylla  - Famille : Brassicacées (famille de la moutarde)

Comment la reconnaître?
Plante herbacée vivace, glabre, la dentaire à deux feuilles se développe à partir d’un rhizome fortement denté, allongé et continu, ne se désarticulant pas facilement. La tige simple atteint les 15 à 40 cm de hauteur et porte 2, rarement 3 feuilles caulinaires subopposées. Les feuilles sont pétiolées et divisées en 3 folioles ovées à dents arrondies. Les fleurs possèdent 4 pétales blancs, et la floraison a lieu en mai. Le fruit, rarement produit, est une capsule allongée (silique) linéaire-lancéolée.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes

Où la trouve-t-on?
La dentaire à deux feuilles croît dans les érablières à érable à sucre, à caryer, à tilleul et à bouleau jaune, parfois même dans les ormaies et les frênaies. L’espèce affectionne les milieux riches en humus et très humides au printemps. Au Québec, on trouve la dentaire à deux feuilles depuis l’Outaouais jusqu’à la Gaspésie.


Pourquoi est-elle menacée?

Bien que sa disparition ne soit pas appréhendée pour le moment, certains facteurs contribuent à sa raréfaction : le broutage par le cerf de Virginie, la coupe forestière, certaines pratiques non appropriées d’aménagement forestier et la destruction de son habitat résultant du développement domiciliaire, commercial, industriel et agricole. Le prélèvement de spécimens entiers aux fins du commerce de l’horticulture et de l’alimentation exerce une pression non négligeable sur les populations sauvages de l’espèce.

1Le nom apparaissant dans le Règlement sur les espèces floristiques menacées ou vulnérables et leurs habitats est « cardamine carcajou (Cardamine diphylla (Michaux) A. Wood) ».

Dentaire à deux feuilles
Photo : Frédéric Coursol