Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce vulnérable au Québec


Goodyérie pubescente

Nom latin :Goodyera pubescens  - Famille : Orchidacées (famille du sabot de la vierge)

Comment la reconnaître?
Cette orchidée pousse en colonies parfois denses, issues de rhizomes rampants. Réunies en rosettes basilaires, les feuilles sont vertes panachées de blanc et sont munies de bandes blanches de part et d’autre d’une nervure centrale très apparente. Elles mesurent de 4 à 6,5 cm de longueur et persistent sous la neige. De petits poils couvrent les tiges qui mesurent de 15 à 35 cm de hauteur. À leur extrémité se trouve un épi de petites fleurs blanches.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes  Historique

Où la trouve-t-on?
Principalement associée aux régions écologiques de l’érablière à caryer et de l’érablière laurentienne, la goodyérie pubescente se rencontre dans des habitats variés, autant en ce qui a trait au substrat qu’au type de couvert forestier. Elle est répartie dans les régions du sud du Québec, soit depuis l’Outaouais (07) jusqu’aux régions de la Capitale-Nationale (03) et de Chaudière-Appalaches (12).

Photo : Pierre Petitclerc, MFFP

Pourquoi est-elle menacée?

Sur les 68 occurrences connues au Québec, une quarantaine est de qualité faible ou passable et 19 n’ont pas été revues depuis plus de 20 ans. L’espèce croît dans les vallées du Saint-Laurent et de l’Outaouais, qui sont les zones les plus densément peuplées de la province. La construction résidentielle et la construction de routes menacent la survie de cette espèce.
Goodyérie pubescente
Photo : Pierre Petitclerc, MFFP

Fiche détaillée à venir