Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Jonc à tépales cuminés

Nom latin : Juncus acuminatus - Famille : Joncacées (famille du jonc)

Comment la reconnaître?
Le jonc à tépales acuminés croît en touffes mesurant entre 14 et 100 cm de hauteur. L’inflorescence prend la forme de panicules terminales composées de 5 à 50 capitules munis de 2 à 50 fleurs, hémisphériques à sphériques. La fleur est composée de tépales brun pâle à verdâtres, lancéolés et égaux avec un apex nettement acuminé, comme le nom de la plante l’indique. De plus, le jonc à tépales acuminés compte généralement trois étamines, plus rarement six, ce qui le distingue des espèces voisines de jonc.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes  Disparue

Où la trouve-t-on?
Le jonc à tépales acuminés est une espèce de plein soleil, associée aux milieux humides. Il ne croît que sur les rivages, dans les marais, les fossés, les sources et les prairies humides. Au Québec, on ne le retrouve qu’en Montérégie (16).

Photo : Line Couillard

Pourquoi est-elle menacée?

Au Québec, on ne recense actuellement qu’une seule occurrence du jonc à tépales acuminés comptant seulement quelques centaines d’individus. Une autre population découverte en 1990 a été détruite depuis ce temps. Le faible effectif et les pressions liées au développement et à l’agriculture justifient sa désignation à titre d’espèce menacée.
Jonc à tépales cuminés
Photo : Frédéric Coursol