Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Mimule de James1

Nom latin : Erythranthe geyeri - Famille : Phrymacées (famille de la mimule)

Comment la reconnaître?
Le mimule de James est une plante au port rampant mesurant entre 10 et 50 cm de longueur. Sa tige, glabre et charnue, s’enracine aux nœuds qui produisent deux embranchements feuillés chacun. Les feuilles sont opposées et arrondies, leur contour est denticulé et elles présentent généralement cinq nervures principales. Les fleurs sont solitaires au bout de la tige et aussi placées à l’aisselle des feuilles. La corolle est bilabiée et jaune, les sépales forment un calice irrégulier à cinq dents triangulaires. La plante reste verte durant l’hiver et reprend sa croissance au printemps

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes

Où la trouve-t-on?
Le mimule de James est une espèce de plein soleil qui se trouve toujours dans des milieux humides alimentés par des sources froides, tels des rivages sablonneux, des marécages et des petites mares sur gravier. Il occupe un corridor de quelques dizaines de kilomètres de largeur le long de la rivière Harricana qui traverse les régions du Nord-du-Québec (10) et de l’Abitibi-Témiscamingue (08).

Photo : Pierre Petitclerc, MRN

Pourquoi est-elle menacée?

Au Québec, on ne recense que cinq occurrences du mimule de James. Celles-ci occupent une superficie très réduite et pourraient faire face à certaines menaces dans les années à venir, telles que la construction de routes, la modification du drainage et le prélèvement d’eau.

1Le nom apparaissant au Règlement sur les espèces floristiques menacées ou vulnérables et leurs habitats est « mimule glabre (Mimulus glabratus Kunth var. jamesii (Torr. & A. Gray) A. Gray) ».

Mimule de James
Photo : Pierre Petitclerc, MRN

Fiche détaillée à venir