Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Minuartie de la serpentine

Nom latin : Minuartia marcescens - Famille : Caryophyllacées (famille de l’œillet)

Comment la reconnaître?
Plante herbacée vivace, la minuartie de la serpentine forme des touffes denses. Les tiges rampantes, qui peuvent atteindre 25 cm de longueur, sont couvertes de feuilles marcescentes, coriaces, d’un vert brillant et à nervure centrale épaissie qui restent attachées sur la tige après s’être desséchées. Le calice violacé comprend cinq sépales ayant une texture molle. Cette espèce produit des fleurs solitaires en juillet et en août. Les fruits prennent la forme d’une capsule presque cylindrique avec une petite graine brune ou olive, très lisse, en forme de rein.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes  Historique
Disparue

Où la trouve-t-on?
La minuartie de la serpentine croît dans la toundra alpine ou, à plus basse altitude, dans les endroits où la végétation est clairsemée, telles les zones de débordement des ruisseaux, mais exclusivement sur des terrains de roches serpentinisées.

Photo de l’habitat
Photo : Guy Jolicoeur, MDDELCC

Pourquoi est-elle menacée?

La minuartie de la serpentine est une espèce endémique du nord-est de l’Amérique du Nord. Au Québec, elle croît uniquement en deux endroits : sur le mont Albert et le mont du Sud, dans le parc national de la Gaspésie. Malgré son abondance relative sur le plateau du mont Albert, l’espèce est considérée comme étant en situation précaire en raison de la très grande rareté de son habitat et de son aire de répartition extrêmement limitée.
Minuartie de la serpentine
Photo : Guy Jolicoeur, MDDELCC

Fiche détaillée à venir