Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Pin rigide

Nom latin : Pinus rigida - Famille : Pinacées (famille du pin)

Comment la reconnaître?
Arbre atteignant 20 m de hauteur au Québec et 30 cm de diamètre, le pin rigide peut vivre jusqu’à 200 ans. Se terminant par une cime irrégulière, le tronc souvent tordu et portant des faisceaux d’aiguilles est doté de nombreuses branches noueuses et retombantes. Les aiguilles rigides, tordues, vert jaunâtre, réunies en faisceaux de trois, persistent de deux à trois ans sur les rameaux. Les cônes peuvent persister sur l’arbre pendant plusieurs années. Ils sont couverts d’écailles épaissies à l’extrémité et munies d’un aiguillon rigide et courbé.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes

Où la trouve-t-on?
Au Québec, on trouve le pin rigide uniquement dans la région de la Montérégie (16). Intolérant à l’ombre, cet arbre affectionne les milieux rocheux ou sablonneux ouverts, secs et pauvres, plus rarement tourbeux. Il est presque toujours accompagné du bleuet à feuilles étroites (Vaccinium angustifolium) et du kalmia à feuilles étroites (Kalmia angustifolia) auxquels s’ajoutent, dans les milieux secs, des lichens du genre Cladina ou, dans les milieux tourbeux, le rhododendron du Canada (Rhododendron canadense), le chamédaphné calyculé (Chamaedaphne calyculata) et des sphaignes.

Photo de l’habitat
Photo : Line Couillard, MDDELCC

Pourquoi est-elle menacée?

Au Québec, on ne connaît que six occurrences de pin rigide, dont deux comptent moins de 20 individus. On estime qu’il y a entre 3 000 et 4 000 individus au Québec, et la plupart d’entre eux se trouvent à l’intérieur de la réserve écologique du Pin-Rigide. Cet arbre ne rencontre les conditions favorables à sa croissance que dans l’extrême sud du Québec, où son maintien serait lié au passage cyclique des feux. Le développement urbain et agricole ainsi que la coupe ont sans doute contribué à la raréfaction de cette espèce sur notre territoire.
Pin rigide
Photo : Line Couillard, MDDELCC