Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Polystic des rochers

Nom latin : Polystichum scopulinum - Famille : Dryoptéridacées (famille de la dryoptère)

Comment la reconnaître?
Le polystic des rochers est une petite fougère fortement aromatique issue d’un rhizome court et écailleux. Les frondes, découpées et coriaces, restent vertes tout l’hiver. On y compte de 20 à 40 folioles oblongues et bordées de très petites dents épineuses. Les sores ronds sont disposés sur deux rangs en position médiane sur les segments du milieu et du sommet et sont recouverts d’une indusie mince, entière ou frangée.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes

Où la trouve-t-on?
Au Québec, on ne trouve le polystic des rochers qu’au mont Albert, dans le parc national de la Gaspésie. L’espèce ne croît qu’au-dessus de la limite des arbres, dans les crevasses des escarpements, des versants rocheux secs et des talus d’éboulis pleinement exposés au sud. On la trouve exclusivement sur des roches serpentinisées, entre les cailloux et au pied des blocs.

Photo : Benoît Tremblay, MDDELCC

Pourquoi est-elle menacée?

On estime la population de la seule occurrence à quelques centaines d’individus seulement, répartis en cinq petites sous-populations. Le polystic des rochers est une fougère de l’Ouest américain, allant de la Californie jusqu’en Colombie-Britannique, avec une population disjointe et distante de plus de 3 500 km au Québec et possiblement une autre à Terre-Neuve-et-Labrador. La capacité de dispersion de la plante semble faible puisqu’elle occupe une portion très restreinte de son habitat potentiel. Son aire de répartition extrêmement limitée au Québec, la très grande rareté de son habitat et son effectif très faible rendent la situation de l’espèce précaire au Québec.
Polystic des rochers
Photo : Benoît Tremblay, MDDELCC