Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Saule à bractées vertes

Nom latin : Salix chlorolepis - Famille : Salicacées (famille du saule)

Comment la reconnaître?
Arbuste nain ramifié, le saule à bractées vertes ne dépasse guère 30 cm de hauteur. Glabre dans toutes ses parties, il possède des feuilles d’un vert brillant. Des individus différents portent les chatons mâles et femelles cylindriques, tous courtement pédonculés. Le fruit est une petite capsule glabre, courtement pédicellée.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes

Où la trouve-t-on?
On ne trouve le saule à bractées vertes qu’au mont Albert, dans le parc national de la Gaspésie. L’espèce ne croît que dans la toundra alpine, sur des versants ou des escarpements de roches serpentinisées, dans des conditions sèches ou d’humidité moyenne, en plein soleil, entre les cailloux et les graviers.

Photo : Benoît Tremblay, MDDELCC

Pourquoi est-elle menacée?

Endémique du mont Albert, en Gaspésie, le saule à bractées vertes ne se trouve nulle part ailleurs au monde et on n’en connaît qu’une seule occurrence. Son effectif atteindrait 200 plantes tout au plus et les individus reproducteurs représentent une très faible proportion de ce nombre. L’aire de répartition extrêmement limitée, le très petit nombre d’individus, des indices de régression et des risques d’assimilation par hybridation rendent la situation du saule à bractées vertes particulièrement précaire. Parmi les menaces, on craint également les impacts potentiels des invasions de chenilles à houppes exotiques et, possiblement, le piétinement par les randonneurs.
Saule à bractées vertes
Photo : Benoît Tremblay, MDDELCC