Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce menacée au Québec


Thélyptère simulatrice

Nom latin : Thelypteris simulata - Famille : Thélyptéridacées (famille de la thélyptère)

Comment la reconnaître?
Fougère issue d’un rhizome grêle et allongé, la thélyptère simulatrice peut atteindre de 25 à 80 cm de hauteur. Les frondes sont toutes semblables, les fertiles étant légèrement plus longues. Le limbe lancéolé à oblong-lancéolé est peu rétréci à la base et brusquement acuminé au sommet. Des glandes résineuses et lustrées sont présentes sur la face inférieure. Les sores prennent une forme arrondie, en position médiane entre la nervure centrale et la bordure du limbe, et sont couverts d’une indusie glanduleuse.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes

Où la trouve-t-on?
La thélyptère simulatrice n’obtient les conditions favorables à sa croissance que dans l’extrême sud du Québec, soit en Montérégie. On trouve cette plante dans les marécages, les tourbières minérotrophes boisées, les bois humides, les érablières tourbeuses à érable rouge ou les pessières à épinette noire, mélèze et érable rouge, sur un dépôt de tourbe bien décomposée. Elle y accompagne d’autres fougères comme l’osmonde cannelle, l’osmonde royale et l’onoclée sensible.

Photo : Frédéric Coursol, MDDELCC

Pourquoi est-elle menacée?

Parmi les six occurrences de la thélyptère simulatrice actuellement connues au Québec, deux seulement sont considérées comme étant de bonne qualité. Le développement urbain et agricole, l’extraction de terre noire et le drainage des milieux humides peuvent contribuer à la raréfaction cette espèce.
Thélyptère simulatrice
Photo : Frédéric Coursol, MDDELCC