Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce vulnérable au Québec


Trille blanc

Nom latin : Trillium grandiflorum - Famille : Mélanthiacées (famille du trille)

Comment la reconnaître?
Plante herbacée vivace à rhizome, le trille blanc forme souvent de grandes colonies. On le reconnaît facilement à ses trois feuilles disposées en un seul verticille et par ses fleurs de grande dimension à trois pétales blancs devenant roses avant de flétrir.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes

Où la trouve-t-on?
On ne trouve le trille blanc que dans les érablières à caryer, parfois à tilleul, soit des milieux riches, dans les régions de l’Outaouais (07) jusqu’à celle de la Capitale-Nationale (03), ainsi que de la Montérégie (16) à Chaudière-Appalaches (12), avec sa limite nord à Grosse-Île dans le comté de Montmagny. Il croît à l’ombre.

Photo : Pierre Petitclerc, MDDELCC

Pourquoi est-elle menacée?

Le trille blanc aurait 15 stades de développement. Sa croissance est donc extrêmement lente. Les conditions propices à la croissance du trille blanc ne se rencontrent que dans les érablières riches du sud du Québec. Bien que la disparition de l’espèce ne soit pas appréhendée pour le moment, plusieurs facteurs contribuent à sa raréfaction : le broutage par le cerf de Virginie, les coupes forestières, certaines pratiques non appropriées d’aménagement forestier et la destruction de son habitat résultant du développement urbain et agricole. Le prélèvement de spécimens entiers aux fins du commerce horticole exerce également une pression non négligeable sur les populations sauvages de l’espèce.
Trille blanc
Photo : Pierre Petitclerc, MDDELCC