Aller au contenu
Navigation par thématique
Menu de la section biodiversité

Espèce vulnérable au Québec


Valériane des tourbières

Nom latin : Valeriana uliginosa - Famille : Caprifoliacées (famille du chèvrefeuille)

Comment la reconnaître?
La valériane des tourbières est une plante herbacée vivace issue d’un rhizome dégageant une forte odeur caractéristique. Ses feuilles basilaires en rosettes sont simples ou munies à la base d’un ou deux lobes ou folioles. Les feuilles caulinaires, réparties en deux à sept paires, sont composées ou profondément lobées. L’inflorescence prend la forme d’un corymbe, puis s’allonge et devient très diffuse à maturité. Les fleurs sont blanches ou plus rarement teintées de rose, et en forme d’entonnoir.

Répartition au Québec
Répartition au Québec
Occurrences
Récentes  Historique
Disparue

Où la trouve-t-on?
La valériane des tourbières pousse dans les régions de l’Estrie (05), de Chaudière-Appalaches (12), de la Capitale-Nationale (03), du Centre-du-Québec (17), du Bas-Saint-Laurent (01) et de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine (11). On trouve cette espèce dans les tourbières minérotrophes et les ouvertures de cédrières ou de mélézins à sphaignes.

Photo : Norman Dignard, MDDELCC

Pourquoi est-elle menacée?

Le drainage et l’exploitation des tourbières ainsi que certaines pratiques non appropriées d’aménagement forestier constituent les principales menaces à la survie de la valériane des tourbières. Comme cette espèce tolère mal l’ombre, sa protection sur certains sites pourrait nécessiter une intervention régulière de manière à empêcher que le couvert forestier ne l’ombrage entièrement.
Valériane des tourbières
Photo : Norman Dignard, MDDELCC

Fiche détaillée à venir