Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Les réserves naturelles en milieu privé

Réserve naturelle de la Montagne-Rouge

 | Carte |

Définition

Une réserve naturelle est un milieu naturel privé légalement reconnu par le ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs afin d’en assurer la conservation.

Information générale

Le 12 mai 2004, la réserve naturelle de la Montagne-Rouge a été reconnue pour une durée de 25 ans en vertu de la Loi sur la conservation du patrimoine naturel (L.R.Q., c. C-61.01).

Accessibilité

La réserve naturelle de la Montagne-Rouge est située sur une propriété privée. La fréquentation et l’usage de cette réserve naturelle reconnue sont réservés exclusivement à son propriétaire.

Localisation

Cliquez pour agrandir - Carte - Réserve naturelle de la Montagne-Rouge
Cliquez pour agrandir

La réserve naturelle de la Montagne-Rouge est située dans les Basses-Laurentides à la hauteur de la municipalité d’Arundel. Cette aire protégée en milieu privé, d’une superficie de 146,5 hectares, se trouve dans la région administrative des Laurentides. Le statut de réserve naturelle s’applique à la propriété connue et désignée comme étant les lots 10-A et 11-A et une partie des lots 8, 10-B, 11-B et 12 du rang 1 du cadastre officiel du canton d’Arundel dans la circonscription foncière d’Argenteuil.

Caractéristiques d’intérêt pour la conservation

Cette réserve naturelle protège un agencement de peuplements forestiers typiques de cette région des Basses-Laurentides. Elle est formée de collines dont les sommets atteignent entre 300 et 400 mètres d’altitude et dont les vallées sont peu profondes. Un ruisseau, alimenté par plusieurs tributaires, et interrompu par des barrages de castors, traverse le site du sud au nord. Le territoire est dominé par des peuplements mixtes et feuillus composés d’une riche diversité végétale dont l’érable à sucre, le bouleau jaune, le hêtre à grandes feuilles, le chêne rouge, la pruche du Canada, le pin blanc ainsi que plusieurs espèces d’arbres et d’arbustes fruitiers. La forêt sert d'habitat à la petite et à la grande faune, notamment au cerf de Virginie, qui s’y attroupe en aires de confinement en hiver. La gélinotte huppée, le grand-duc d’Amérique et plusieurs espèces de passereaux et de pics habitent aussi ce milieu forestier. Les ruisseaux, les barrages de castors et les milieux humides créent des habitats favorables pour le canard branchu, le canard colvert, le grand héron, le rat musqué, les amphibiens et les reptiles.

Objectifs et mesures de conservation

Le propriétaire, M. Manfred Troske, a acquis ce terrain à la suite de deux transactions l’une en 1974 et l’autre en 1979 pour conserver cet environnement en le maintenant à l’état naturel, sans y faire d'aménagements particuliers. Il désire laisser évoluer l’écosystème forestier et assurer la protection des milieux aquatiques et humides, pour que le lieu soit propice au maintien d’une faune terrestre, aviaire et aquatique variée.

Activités permises

Dans la réserve naturelle de la Montagne-Rouge, le propriétaire conserve la possibilité de pratiquer certains usages*.

Activités prohibées

Dans la réserve naturelle de la Montagne-Rouge, les activités suivantes sont interdites : la récolte, la cueillette, le fauchage, la destruction ou la coupe de la végétation en place, y compris celle du bois*; les travaux de remplissage, de creusage, de drainage ou d'assèchement*; l'extraction de matières minérales ou organiques ou d'autres travaux de modification du sol*; l'aménagement de sentiers; l'érection, l'installation ou la construction d'infrastructures*, de bâtiments, de roulottes, de tentes-roulottes ou de tout autre type d'habitation, de dépendances ou de bâtiments; l'utilisation d’engrais, de pesticides ou de phytocides; le dépôt de déchets, de matières résiduelles fertilisantes ou d'autres matériaux ou produits dangereux; la plantation ou l’introduction de plantes modifiées génétiquement; l’introduction d’animaux ou de plantes non indigènes; la circulation en véhicule motorisé ou à bicyclette*; l'allumage de feux; l’utilisation d’armes à feu; et l’accès au territoire pour s'adonner à des activités de prélèvement faunique.


Informations additionnelles

* Pour en savoir davantage sur les usages permis et les exclusions aux activités prohibées, on consultera l’entente de conservation de la réserve naturelle de la Montagne-Rouge publiée au Bureau de la publicité des droits de la circonscription foncière d’Argenteuil sous le numéro 11 589 905.

Retour à Biodiversité - Aires protégées et aires de conservation


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017